Une femme qui boit beaucoup de café aurait moins de risque d'AVC que les autres

SCIENCES Selon une étude suédoise, réalisée sur une période de dix ans...

J. R.

— 

Photo d'illustration d'une tasse de café.
Photo d'illustration d'une tasse de café. — POUZET/SIPA

Voilà qui devrait réjouir les accros à la caféine. Selon une étude parue jeudi dernier sur le site Internet de «Stroke», une revue de l’Association américaine de cardiologie (AHA), les femmes qui boivent au moins une tasse de café par jour ont 22 à 25% moins de risques de faire un AVC, par rapport à celles qui en ont moins bu.

205 AVC chez les petites consommatrices

 

Cette nouvelle étude, chapeautée par la Suédoise Susanna Larsson, a suivi 34.670 femmes âgées de 49 à 83 ans pendant dix ans. Elles ont rempli un questionnaire sur la quantité de café consommée quotidiennement.

Selon l’agence de presse Associated Press, les scientifiques se sont ensuite penchés sur le nombre d’AVC survenus. Au total, 1.680 accidents vasculaires cérébraux ont été recensés. Parmi eux, 205 sont survenus chez des femmes buvant moins d’une tasse de café par jour.  

Cigarette, poids et tension

Prudence tout de même. Cela ne signifie pas que le café diminue le risque mais bien que les buveuses de café sont mieux protégées. Le café a déjà fait l’objet de nombreuses études, afin d’en connaître les risques et bénéfices. Il pourrait avoir des vertus anti-oxydantes mais rien n’a été assuré scientifiquement.

Malgré les résultats, la chercheuse Susanna Larsson a tout de même rappelé que la cigarette, le poids et la tension étaient à surveiller pour vraiment réduire ses risques d’AVC.