Le poppers veut du mal à votre petit oeil

SANTÉ e flacon magique aurait des conséquences parfois graves...

Julien Ménielle

— 

Le Conseil d'Etat annule l'interdiction du poppers, le 15 mai 2009.
Le Conseil d'Etat annule l'interdiction du poppers, le 15 mai 2009. — RACKAM/SIPA

Et si c’était la petite faiblesse qui vous perdra? Le poppers ne fait pas que du bien, c’est un fait, et selon une étude de la revue Prescrire à paraître en mars, le prix à payer pour quelques minutes de plaisir est parfois même exorbitant. Parmi les effets les moins désirables: des troubles de la vue.

Baisse de l’acuité visuelle

Entre 1999 et 2009, les seuls centres antipoison français ont été contactés à 794 reprises pour des cas liés au poppers. Dans 133 cas, les conséquences ont été graves, avec des effets secondaires allant des troubles respiratoires ou cardiaques aux convulsions, avec 29 comas et 5 décès.

Parmi les troubles fréquemment retrouvés, les problèmes visuels apparaissant immédiatement ou jusqu’à 3 jours après la prise. Intolérance à la lumière, vision colorée, points lumineux dans le champ visuel, mais surtout baisse de l’acuité visuelle ont été recensés, avec des troubles parfois persistants.

Drogue légale

La revue Prescrire part du principe que le poppers est utilisé «dans un but de stimulation sexuelle». Initialement mis au point pour traiter des pathologies cardiaques (comme le Viagra, qu’il est d’ailleurs fortement déconseillé d’utiliser en même temps), ce vasodilatateur n’est cependant pas consommé qu’à des fins érotiques.

Le poppers est en effet volontiers utilisé pour ses effets euphorisants et désinhibants dans un contexte festif, comme une drogue. Une drogue légale qui plus est, puisque le Conseil d'Etat a levé en 2009 l'interdiction du produit, obtenue 2 ans plus tôt par François Fillon. Et le poppers n’est pas détourné que de son usage.

Croûtes jaunâtres

Le mode d’emploi est rarement respecté. Celui-ci indique que le flacon doit être ouvert, afin de laisser son contenu s’évaporer et emplir la pièce dans laquelle sont prévus les ébats. Pour obtenir un effet plus rapide (quelques secondes) mais de courte durée (5 à 10 minutes), il est cependant reniflé directement.

Une pratique qui, en plus des effets cités plus haut, a une fâcheuse tendance à abimer la muqueuse nasale, provoquer une inflammation au niveau des ailes du nez ainsi qu’une une dermatose faciale accompagnée de croûtes jaunâtres tellement significatives qu’on a donné au phénomène le doux nom de poppers dermatitis. Et là tout de suite, c’est moins glamour.