Mediator: trois juges d'instruction vont mener les deux enquêtes

© 2011 AFP

— 

Trois juges d'instruction ont été désignés pour mener les deux informations judiciaires ouvertes à Paris pour "tromperie aggravée" et "homicides involontaires" dans l'affaire du Mediator, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Les juges Pascal Gand et Anne-Marie Bellot, du pôle de santé publique du tribunal de grande instance de Paris, et Franck Zientara ont été co-désignés pour conduire ces deux enquêtes, a-t-on précisé.

Vendredi, le parquet a ouvert deux informations judiciaires contre X pour "tromperie aggravée" et pour "homicides involontaires" dans l'affaire de l'anti-diabétique des laboratoires Servier.

Le Mediator a été retiré du marché en novembre 2009 en raison des risques cardiaques encourus par les patients. Destiné aux diabétiques en surpoids, mais largement prescrit comme coupe-faim, il a causé 500 à 2.000 décès, selon plusieurs études.

Plus de 300 plaintes ont été déposées à Paris dans ce dossier, auxquelles se sont jointes l'assurance-maladie, la Mutualité française, ainsi que l'association UFC-Que Choisir.