Livre sur le Mediator: la mention censurée «Combien de morts?» de nouveau autorisée

Avec Reuters

— 

La mention «Combien de morts?» pourra à nouveau figurer sur la couverture du livre de la pneumologue Irène Frachon consacré aux dangers du Mediator a jugé mardi la cour d'appel de Rennes. Elle a ainsi annulé une décision rendue en première instance par le tribunal de Brest, saisi par les laboratoires Servier, fabricant de ce médicament, qui avait interdit le 7 juin 2010 la mention litigieuse du livre «Mediator 150 mg».

Antidiabétique prescrit comme coupe-faim, le Mediator a fait de 500 à 2.000 morts depuis 1976, selon des études officielles publiées fin 2010. Elles ont amené l'ouverture d'une enquête pénale et une remise en cause globale du système sanitaire. Irène Frachon est largement à l'origine des révélations sur l'affaire. Les autorités sanitaires ont renoncé à plusieurs reprises à interdire le Mediator malgré des études montrant dès les années 1990 qu'il était inefficace et dangereux.

Servier a soutenu jusqu'au bout l'autorisation de son médicament, ce qu'illustre les poursuites engagées contre l'ouvrage. «Sans ce livre, il ne se serait rien passé», a déclaré Charles Kermarec, responsable des éditions Dialogues à Brest, qui vont à nouveau publier l'ouvrage, dont 5.500 exemplaires avaient été retirés de la vente.