Euthanasie: Wauquiez met en garde contre le risque de "dérives"

© 2011 AFP

— 

Le ministre des Affaires européennes, Laurent Wauquiez, a affirmé lundi à l'AFP son opposition à la légalisation de l'euthanasie et lancé une mise en garde contre le risque de "dérives".

A la veille de l'examen au Sénat d'une proposition de loi légalisant l'euthanasie, M. Wauquiez s'est dit "inquiet que sur un sujet aussi profond et intime, méritant un vrai débat", on puisse vouloir se prononcer "à la va-vite sous le coup de quelques cas émotionnels".

"J'ai l'impression que face à la souffrance physique, on justifierait de supprimer une vie, de commettre un acte d'homicide de sang-froid", a poursuivi le ministre, représentant du courant "Droite sociale" de l'UMP, venu de la famille des chrétiens-démocrates.

"Ce n'est pas ma conception de la vie solidaire dans laquelle on est capable de reconnaître dans une demande de mort, en réalité une demande d'amour", a ajouté M. Wauquiez, pour qui "la vraie réponse humaniste pour accompagner la mort, c'est la fin de vie et non pas la provoquer".

Il a fait valoir que "la légalisation de l'euthanasie ouvrait la voie à tout une série de dérives dont on trouve une illustration dans des pays comme les Pays-Bas ou la Belgique où on a vu les limites d'une telle approche".

Le Sénat examine mardi une proposition de loi très controversée légalisant l'euthanasie, qui devrait donner lieu à des débats passionnés dépassant le clivage traditionnel droite/gauche.