USA: triplement du coût des soins des maladies cardiovasculaires d'ici 2030

© 2011 AFP

— 

Le coût des traitements des maladies cardiovasculaires aux Etats-Unis va tripler d'ici 2030 en raison du vieillissement de la population, selon des projections de l'American Heart Association publiées lundi.

"Si notre capacité à prévenir et à traiter les maladies cardiovasculaires reste inchangée, les coûts vont tripler en vingt ans sous le simple effet des changements démographiques", explique le Dr Paul Heidenreich, président du groupe d'experts de l'American Heart Association (AHA) qui a produit ce rapport.

Ce document est publié dans Circulation, la revue de l'AHA.

"Ces projections ne prennent pas en compte le fait que de nouvelles découvertes médicales pourraient contribuer à réduire l'incidence des maladies cardiovasculaires", souligne le médecin.

Le groupe d'experts de l'AHA a estimé les coûts futurs des soins cardiovasculaires à partir de la fréquence actuelle de ces maladies et en utilisant les statistiques du Bureau fédéral du recensement pour anticiper l'évolution de la pyramide des âges et de la répartition des origines ethniques dans la population.

Ces méthodes de projection ont permis de ne pas comptabiliser plusieurs fois des malades souffrant de multiples problèmes cardiovasculaires.

Les experts ont insisté sur la nécessité de mettre en oeuvre des stratégies de prévention efficaces pour limiter le fardeau grandissant de ces maladies, première cause de mortalité aux Etats-Unis, et qui représentent 17% des dépenses de santé du pays.

"Des interventions précoces et des politiques publiques adéquates sont absolument nécessaires pour réduire les taux alarmants d'obésité, d'hypertension, de tabagisme et de cholestérol", insiste Nancy Brown, présidente de l'AHA.

Actuellement, un Américain sur trois (36,9%) souffre d'une forme de pathologie cardiovasculaire : hypertension artérielle, maladie coronarienne, défaillance cardiaque, accident vasculaire cérébral...

D'ici 2030, environ 116 millions de personnes aux Etats-Unis, soit 40,5% de la population, seront atteintes d'une forme ou d'une autre de maladie cardiovasculaire, les augmentations les plus fortes concernant les attaques cérébrales (+24,9% par rapport à 2010) et les défaillances cardiaques (+25%), selon le groupe d'experts de l'AHA.

De 2010 à 2030 le coût des traitements des maladies cardiovasculaires va passer de 273 à 818 milliards de dollars (en dollars de 2008), ont calculé les auteurs de ce rapport.