La gastro-entérite progresse, gare à la déshydratation

SANTE L'arrivée de l'épidémie devrait bientôt se confirme...

© 2011 AFP

— 

Carte des cas de gastro-entérite pour la semaine du 27 décembre 2010 au 2 janvier 2011 en France métropolitaine.
Carte des cas de gastro-entérite pour la semaine du 27 décembre 2010 au 2 janvier 2011 en France métropolitaine. — INSERM

La gastro-entérite prend de l'ampleur, avec 210.000 nouveaux cas la semaine dernière, et l'arrivée de l'épidémie devrait bientôt se confirmer, selon le réseau Sentinelles Inserm.

Les médecins Sentinelles notent que le nombre de cas vus en médecine générale a franchi pour la première fois le seuil épidémique la semaine dernière. Le nombre de cas devrait continuer à augmenter et l'arrivée de l'épidémie pourra ainsi être confirmée dans le prochain bulletin.

Dix régions plus touchées

En métropole, la semaine dernière, l'incidence des cas de diarrhées aiguës vus en consultation de médecine générale a été estimée à 334 cas pour 100.000 habitants (soit 210.000 nouveaux cas), au-dessus du seuil épidémique (286 cas pour 100.000 habitants).

Au niveau régional, les dix régions les plus touchées sont: Champagne-Ardenne (979), Haute-Normandie (738), Languedoc-Roussillon (690), Bretagne (485), Midi-Pyrénées (410), Bourgogne (384), Centre (362), Limousin (355), Alsace (319) et Provence-Alpes-Côte-d'Azur (286). L'âge médian des cas rapportés était de 31 ans.

Solution de réhydratation orale

L'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) met à disposition des parents une brochure de conseils pour éviter et traiter la déshydratation de l'enfant de moins de six ans atteint de gastro, télédéchargeable sur le Web. L'Inpes délivre des conseils simples.

Proposez à votre enfant de boire une solution de réhydratation orale (SRO), à volonté, et au début plusieurs fois par heure. S’il vomit, rafraîchissez la solution et faites-lui en boire à petites gorgées. Pensez à toujours avoir des sachets de SRO sur soi pour réagir rapidement.

Personnes âgées aussi

Proposez régulièrement à votre enfant de manger des aliments qu’il apprécie particulièrement ou poursuivez les tétées si vous l’allaitez.

Surveillez votre enfant jusqu’à la fin de la diarrhée (température, nombre de selles, vomissements, quantité de solutions de réhydratation ou d’aliments consommés). Soyez très attentif à son comportement et à l’évolution de la maladie: s’il n’est pas comme d’habitude, ou si les symptômes persistent, contactez son médecin.

Enfin, il faut se laver soigneusement les mains avant et après s'être occupé de son enfant, rappelle l'Inpes. Pour autant, il convient de ne pas oublier que la déshydratation peut toucher aussi des personnes âgées.