Santé

La Corée du Sud annonce l'apparition de deux premiers foyers de grippe aviaire depuis 2008

La Corée du Sud a confirmé vendredi l'apparition de ses deux premiers foyers de grippe aviaire depuis 2008 entraînant l'abattage de plus de 100.000 volailles.

Deux élevages de volailles dans le centre et le sud-ouest du pays ont été contaminés par le virus H5N1, a annoncé le ministère de l'Agriculture. C'est la première fois depuis avril 2008 que le pays est à nouveau frappé par la présence de ce virus hautement pathogène. Le virus H5N1 a tué plus de 240 personnes dans le monde depuis la fin 2003. Aucun cas humain n'a encore été identifié en Corée du Sud.

Fermes en quarantaine

«Les 10.700 canards d'une ferme de Cheonan (centre) et 17.000 poulets d'un autre élevage à Iksan (sud-ouest) ont été immédiatement abattus et enterrés, tout comme 92.000 poulets élevés dans des fermes proches», a indiqué le ministère dans un communiqué. Les deux fermes ont été placées en quarantaine tandis que les élevages ont été priés d'installer des filets protecteurs.

Cette annonce intervient alors que Séoul avait identifié trois cas de virus H5N1 sur des oiseaux migrateurs arrivés dans le pays début décembre. Selon Yoo Man-Keun, un responsable de la ville de Cheonan, les élevages ont probablement été contaminés par des oiseaux migrateurs.

Nombreux abattages

En 2008, plus de 8 millions de volailles avaient dû être abattues en Corée du Sud pour endiguer la propagation du virus, représentant des pertes de 200 milliards de wons (194 millions de dollars de l'époque). Lors des deux précédentes apparitions du virus, en 2003-2004 et 2006-2007, respectivement 5,28 millions et 2,8 millions de volailles avaient été abattues.

La Corée du Sud est également confrontée à une épidémie de fièvre aphteuse qui a entraîné l'abattage de plus de 580.000 têtes de bétail. Par ailleurs, un cas mortel de grippe porcine H1N1 a été détecté sur un homme de 30 ans, ont indiqué jeudi les autorités sanitaires sud-coréennes.