Mediator: Une facture de 423 millions d'euros pour la Sécurité sociale et les complémentaires santé

SANTE Ce montant est dévoilé par l'Unocam...

© 2010 AFP

— 

Une boîte de Mediator, médicament retiré de la vente en novembre 2009 et soupçonné d'avoir causé au moins 500 morts en France.
Une boîte de Mediator, médicament retiré de la vente en novembre 2009 et soupçonné d'avoir causé au moins 500 morts en France. — AFP PHOTO/FRED TANNEAU

Une note confidentielle de l'Unocam révèle que le Mediator, ce médicament utilisé comme coupe-faim qui a fait de 500 à 2.000 morts, a coûté 423 millions d'euros en dix ans à la Sécurité sociale et aux complémentaires santé, annonce ce vendredi Le Parisien.

Le ministre de la Santé a annoncé vendredi sur RTL que les patients seraient intégralement pris en charge par l'assurance maladie.

L'Unocam réunit les fédérations d'assurances et mutuelles complémentaires santé et ses experts estiment que «l'assurance maladie a dépensé 324,89 millions d'euros au titre du remboursement de ce médicament», selon le quotidien. L'addition réglée par les mutuelles et assurances se monterait, elle à 98,71 millions d'euros, selon la même source. Les experts de l'Unocam s'étonnent de «l'octroi par les autorités d'un taux de remboursement de 65% en totale inadéquation avec le niveau de service médical rendu (SMR)» qualifié d'insuffisant par l'autorité de santé.

Commercialisé en France par les laboratoires Servier de 1976 à novembre 2009, le Mediator (benfluorex), destiné aux diabétiques en surpoids et largement détourné comme coupe-faim, a été utilisé par 5 millions de personnes, dont 2,9 millions pendant plus de 3 mois. Il a été retiré du marché en novembre 2009.