En Inde, 16 morts du choléra dans une région de plantations de thé

© 2010 AFP

— 

Seize personnes sont mortes du choléra depuis mardi dans une région de plantation de thé située dans le nord-est de l'Inde, contraignant les autorités locales à déclencher une alerte sanitaire, a-t-on appris mercredi de source officielle.
Seize personnes sont mortes du choléra depuis mardi dans une région de plantation de thé située dans le nord-est de l'Inde, contraignant les autorités locales à déclencher une alerte sanitaire, a-t-on appris mercredi de source officielle. — Str AFP/Archives

Seize personnes sont mortes du choléra depuis mardi dans une région de plantation de thé située dans le nord-est de l'Inde, contraignant les autorités locales à déclencher une alerte sanitaire, a-t-on appris mercredi de source officielle.

Environ 150 autres personnes ont été testées positives au choléra depuis les premières informations sur l'éruption de la maladie la semaine dernière dans six plantations de thé à environ 230 km au nord de Guwahati, la principale ville de l'Etat de l'Assam.

"La plupart des victimes viennent de régions de plantations de thé et il semble qu'elles ont attrapé le choléra en raison de problèmes d'hygiène", a déclaré à l'AFP un responsable local du département de la santé, Anup Bhattacharyya.

Les médecins locaux jugent que le bilan des morts depuis mardi est dû au fait que les malades ont été amenés trop tard à l'hôpital.

"Une alerte sanitaire générale a été déclenchée et toutes les mesures sont prises pour faire face à l'éruption", a déclaré à l'AFP le ministre de la santé du gouvernement de l'Assam, Himanta Biswa Sarma.

Le choléra, maladie hautement contagieuse, est causée par une bactérie présente dans l'eau et la nourriture qui provoque de très violentes diarrhées. En l'absence de soins immédiats basés d'abord sur une réhydratation, cette déperdition gravissime de liquides (un malade peut perdre 10% de son poids en quatre heures) est souvent mortelle.

Dans la plupart des Etats du nord-est de l'Inde, dont l'Assam, les infrastructures sanitaires sont très sommaires. Les ramasseurs de thé vivent souvent dans des conditions d'insalubrité, sans électricité ni accès à une eau potable.

L'Inde, plus grand producteur mondial de thé après la Chine, a produit une récolte record de 980.000 tonnes l'an dernier, l'Assam comptant pour environ 55% de cette quantité.