Anorexie mentale: Les signes qui doivent vous alerter

SANTE Savoir dépister la maladie chez les adolescentes, c'est la prendre en charge au plus tôt...

Julien Ménielle

— 

Une proposition de loi UMP réprimant l'incitation à l'anorexie, y compris sur internet, avec une peine pouvant aller jusqu'à deux ans de prison et 30.000 euros d'amende, a été approuvée mardi en première lecture par l'Assemblée nationale.
Une proposition de loi UMP réprimant l'incitation à l'anorexie, y compris sur internet, avec une peine pouvant aller jusqu'à deux ans de prison et 30.000 euros d'amende, a été approuvée mardi en première lecture par l'Assemblée nationale. — Joel Saget AFP/Archives

L’anorexie mentale, plus on la prend en charge tôt, plus on limite les dégâts. La Haute autorité de santé a donc insisté sur la nécessité de dépister cette pathologie grave le plus précocement possible. Encore faut-il savoir en reconnaître les signes chez les adolescentes (9 anorexiques sur 10 sont des filles).

Les repas compliqués
A table, la jeune fille rechigne à manger, elle fait traîner les repas en longueur, triture les aliments pendant des heures pour ne finalement rien manger ou presque. Elle aime cuisiner pour les autres, mais quand il s’agit d’elle, elle prépare ses maigres repas avec l’expertise d’une diététicienne professionnelle.

L’amaigrissement
Il est brutal, et peut intervenir en très peu de temps. L’adolescente peut tenter de cacher sa maigreur sous des vêtements amples, mais les traits du visage sont un indicateur.

L’absence de règles
C’est l’un des signes spécifiques de l’anorexie mentale. Les règles disparaissent pendant au moins trois cycles consécutifs. Il n’est pas toujours facile de surveiller le phénomène, mais poser la question peut être une façon d’entamer le dialogue.

Les vomissements
Après les repas, la jeune fille se fait vomir. Pour dissimuler les bruits, elle peut employer toutes sortes de stratagèmes (tirer la chasse d’eau, faire couler un robinet). Il convient d’être vigilant, l’odeur peut la trahir.

L’obsession du poids
Il n’est pas rare qu’une anorexique se pèse des dizaines de fois par jour. Malgré le chiffre objectif, la jeune fille se trouve toujours trop grosse, même quand elle est squelettique.

Le déni
Si vous l’interrogez, l’anorexique niera tout en bloc. Elle ne fait pas de régime, elle ne se fait pas vomir, elle n’a pas de problème alimentaire, elle n’a pas maigri brutalement. Un signe fort de la pathologie.

L’isolement
Une adolescente malade supporte mal le regard des autres, donc elle le fuit. Elle ne voit plus ses amis, ne sort plus, se terre chez elle ou a des activités solitaires.

L’hyperactivité
Les anorexiques ont une activité physique très importante. Pour brûler des calories, elles peuvent marcher des heures, enchaîner les longs joggings, pratiquer plusieurs sports. Mais son activité intellectuelle est également intense. Ces jeunes filles sont souvent brillantes, suivent leurs études avec succès, et lisent beaucoup.

Autant de signes qui doivent amener l’entourage d’une adolescente à s’interroger. Et au moindre doute, il convient de consulter un médecin.