20 Minutes : Actualités et infos en direct
enquêteManger mieux peut nous faire gagner de précieuses années de vie

Manger mieux peut nous faire gagner de précieuses années de vie, selon une étude

enquêteUn homme de 40 ans qui passe d’une mauvaise à une bonne hygiène de vie pourrait s’offrir jusqu’à douze ans de vie supplémentaires
Une récente étude révèle que manger mieux nous permet de gagner de nombreuses années d'espérance de vie (illustration).
Une récente étude révèle que manger mieux nous permet de gagner de nombreuses années d'espérance de vie (illustration). - JillWellington / Pixabay / Pixabay
20 minutes avec agence

20 minutes avec agence

Tout le monde sait que manger sainement est bon pour la santé et permet de vivre plus longtemps. Mais, concrètement, combien d’années d’espérance de vie une alimentation équilibrée peut-elle nous apporter ? Des chercheurs ont décidé de réaliser une étude à grande échelle pour répondre à cette question et estimer des gains potentiels, rapporte Ouest France dans son édition du soir de mardi.

Les résultats de leur étude ont été publiés dans la revue scientifique Nature. Plus de 460.000 personnes y ont participé en renseignant leurs habitudes alimentaires. Après avoir récolté toutes ces données, les chercheurs ont défini quatre régimes différents : un régime malsain, un médian, un équilibré (basé sur les recommandations du programme gouvernemental anglais Eatwell) et un régime longévité.

Des efforts toujours récompensés

Le régime longévité comporte « des apports modérés en céréales entières, en fruits, en poisson et en viande blanche ; une consommation élevée de lait et de produits laitiers, de légumes, de noix et de légumineuses ; une consommation relativement faible d’œufs, de viande rouge et de boissons sucrées ; et une faible consommation de céréales raffinées et de viande transformée », détaillent les chercheurs dans leur étude.

Selon eux, une femme de 40 ans peut espérer vivre encore 44,7 ans en moyenne avec un régime médian. Ce chiffre s’élève à 41,5 ans pour les hommes. En mettant en place un régime longévité, ces deux statistiques peuvent s’allonger de trois ans. Mais l’enquête révèle surtout que les efforts sont toujours récompensés. Car une personne de 40 ans qui abandonne un régime malsain pour un régime longévité pourrait gagner entre 8,2 et 12 ans d’espérance de vie, selon son sexe.

De plus, il est important de noter qu’il n’est jamais trop tard. Par exemple, un homme de 70 ans qui délaisse son régime malsain pour un régime de longévité s’offrirait en moyenne 5,4 ans supplémentaires et une femme 5 ans. « Les gains d’espérance de vie prévus sont plus faibles lorsque le changement de régime alimentaire est amorcé à un âge plus avancé, mais ils restent substantiels », soulignent les chercheurs, cités par Ouest-France.

Sujets liés