20 Minutes : Actualités et infos en direct
Le retour ? Le ministre de la Santé invite à remettre le masque en cas de symptômes

Covid-19 : Le ministre de la Santé invite à remettre le masque en cas de symptômes

Le retour ? Invité sur BFMTV ce lundi matin, Aurélien Rousseau se méfie du nouveau variant Eris qui circule et fait grimper la courbe des contaminations
Le ministre de la Santé Aurelien Rousseau a expliqué que son gouvernement surveillait le regain épidémique du Covid-19 sous l'impulsion du variant Eris.
Le ministre de la Santé Aurelien Rousseau a expliqué que son gouvernement surveillait le regain épidémique du Covid-19 sous l'impulsion du variant Eris. - Isa Harsin/Sipa / SIPA
Camille Allain

C. A.

Certains craignent déjà le retour du port imposé du masque. D’autres crient déjà au scandale, agitant les pires théories complotistes. Ce lundi, le ministre de la Santé Aurélien Rousseau s’est montré plutôt lucide sur le regain d’activité du Covid-19 et de son variant Eris. Depuis quelques semaines, la France fait face à une progression du nombre de contaminations, sans affoler les autorités. Interrogé sur BFMTV ce lundi, le ministre de la Santé a écarté l’idée d’une obligation du port du masque à l’instant T. « Dès qu’on présente des symptômes ou qu’on est en contact avec des personnes fragiles, on reprend le réflexe de mettre le masque », a-t-il conseillé.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Faut-il craindre que la mesure ne devienne obligatoire ? « Je pense qu’il y a une étape intermédiaire : la banalisation du masque quand vous avez des symptômes respiratoires, ça vaut pour aller chez le boulanger ou pour un ministre qui va en questions au gouvernement », a-t-il détaillé chez BFMTV, admettant que son gouvernement pourrait aller plus loin en cas de véritable rebond épidémique.

Eris devient majoritaire

Dans son bulletin national d’information Oscour du 2 août, Santé publique France fait état, pour la semaine du 24 au 30 juillet, d’une augmentation de 26 % du nombre de passages aux urgences pour symptômes évocateurs de Covid-19, soit 149 passages supplémentaires par rapport à la semaine précédente. Parmi les personnes contaminées, 35 % seraient touchées par le nouveau variant Eris. Présentant les mêmes symptômes que ses prédécesseurs comme Omicron, Eris serait davantage transmissible. La perspective d’un regain épidémique à l’automne n’est pas à exclure.

Sujets liés