20 Minutes : Actualités et infos en direct
spectaculaireSur le chantier du CHU de Nantes, les premiers bâtiments sortent de terre

Nantes : Sur le chantier du CHU, l’un des plus grands de France, les premiers bâtiments sortent de terre

spectaculaireLes travaux montent en puissance sur le site du futur hôpital public qui doit être livré en 2027. Il s’agit de l’un des plus importants chantiers d’Europe en matière de santé
Le chantier de construction du nouveau CHU de Nantes, le 6 juillet 2023.
Le chantier de construction du nouveau CHU de Nantes, le 6 juillet 2023. - F.Brenon/20Minutes / 20 Minutes
Frédéric Brenon

Frédéric Brenon

L'essentiel

  • Le futur CHU de Nantes doit ouvrir en 2027 sur l’île de Nantes. Le chantier sera fini en 2026.
  • Ce futur CHU regroupera sur un même lieu les services hospitaliers nantais, actuellement dispersés.
  • Le projet coûtera près de 1,3 milliard d’euros. Sans compter les espaces publics et moyens de transports qui le desserviront.

Où en est l’impressionnant chantier du nouveau CHU de Nantes ? Un an et demi après la pose officielle de la première pierre, les autorités ont visité ce jeudi le site de construction du futur hôpital public, sur l’île de Nantes, en bord de Loire. Elles ont pu constater que le gros œuvre avançait désormais de manière spectaculaire. « On est dans les temps », assure Pierre Nassif, directeur du pôle investissements, logistique et nouvel hôpital. Les 13 bâtiments annoncés, tous reliés par des passerelles, doivent être livrés entre janvier et octobre 2026.

« Les fondations, avec la pose de 3.000 pieux jusqu’à 25 mètres de profondeur, sont presque achevées, précise Pierre Nassif. Le sous-sol du bâtiment principal est terminé, on a attaqué l’élévation du rez-de-chaussée. Le bâtiment mère-enfant en est, lui aussi, au rez-de-chaussée. Sur les autres bâtiments, on est sur la fin du sous-sol. »

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Le chantier, considéré comme l’un des plus importants d’Europe en matière de santé, va encore monter en puissance. Jusqu’à 1.200 professionnels du BTP seront réunis ces prochains mois, soit 400 de plus qu’aujourd’hui. Quinze grues, contre 13 actuellement, seront mobilisées. L’ouverture au public est prévue pour l’été 2027.

« C’est une chance pour Nantes »

Sans attendre, un bâtiment témoin a été érigé pour donner un aperçu, à une échelle réduite, de la configuration des futurs locaux. Un soin particulier à l’accueil des patients et à la signalétique est revendiqué. A la différence du CHU actuel, les couloirs et chambres sont baignés de lumière naturelle, les salles d’attente sont isolées acoustiquement. Les chambres individuelles deviennent majoritaires (90 %), alors qu’elles représentent deux tiers de l’offre actuelle (30 %). Des petits espaces d’attente clos, appelés « cosy-bulles », font leur apparition pour accompagner le développement de l’ambulatoire (hospitalisation à la journée). Quant au confort des personnels soignants, il est « considérablement renforcé », affirme le directeur du CHU, Philippe El Saïr.

Un exemple de salle de consultation du futur du CHU, présentée dans le bâtiment témoin.
Un exemple de salle de consultation du futur du CHU, présentée dans le bâtiment témoin. - F.Brenon/20Minutes

Pour rappel, l’objectif du projet est de regrouper sur un même lieu les services hospitaliers actuellement dispersés sur deux sites principaux (Hôtel-Dieu et Laënnec). Coût des travaux : près de 1,3 milliard d’euros, principalement financés par l’Etat et les fonds propres du CHU. La chambre régionale des comptes a toutefois récemment émis des inquiétudes par rapport au budget. « C’est une chance pour Nantes que l’Etat a décidé et assumé ce grand investissement de santé », se réjouit Johanna Rolland, présidente de Nantes métropole (PS).

Le futur CHU sera desservi par deux lignes de tramway et une ligne de busway. Il disposera de 1.200 places de stationnement intégrées en sous-sol des bâtiments. Nantes métropole y ajoutera 2.000 places publiques dans le quartier. Le site hospitalier Laënnec, à Saint-Herblain, sera finalement partiellement maintenu, après les critiques initiales dénonçant une diminution importante du nombre de lits.

Sujets liés