20 Minutes : Actualités et infos en direct
mise en gardeLes festivaliers ne protègent pas assez leur audition, selon une enquête

Musique : Près de 70 % des Français ne protègent pas assez leur audition en concert ou en festival

mise en gardeSeuls 27 % des festivaliers déclarent protéger leur audition lors d'évènements festifs musicaux. D’ici à 2050, une personne sur quatre devrait connaître des problèmes d’audition, selon l’OMS
Durant le concert d'Hyphen Hyphen en avril 2015.
Durant le concert d'Hyphen Hyphen en avril 2015.  - Gigsonlive / Bikini
O.O

O.O

Les festivaliers ne protègent pas suffisamment leur audition. Selon la nouvelle enquête Ifop-JNA*, seuls 27 % des Français déclarent protéger leur audition lors des festivals, concerts et autres événements musicaux. Parmi eux, seulement 7 % le font de manière systématique.

L’impact de la catégorie socioprofessionnelle n’est pas neutre dans le comportement adopté. Les écarts de protection de l’audition sont persistants selon le niveau de diplôme : 37 % des diplômés du supérieur se protègent, deux fois moins chez les titulaires d’un diplôme inférieur au bac (19 %).

Motif de satisfaction, tout de même : les jeunes protègent beaucoup plus leurs oreilles lors de ces évènements festifs et bruyants (35 % des 18-24 ans et 41 % des 25-34 ans), tout comme les familles avec enfants (38 % avec au moins un enfant et 46 % avec 3 enfants et plus).

La musique écoutée trop forte peut avoir des conséquences irréversibles

L’association Journée nationale de l’audition, gérée par des médecins ORL et des experts scientifiques, alerte sur l’augmentation des risques de troubles de l’audition liés aux traumatismes sonores suite à une exposition aux sons. L’une des expressions la plus évidente de cette progression se dessine à travers les acouphènes, qui sont de plus en plus évoqués au sein de la population, notamment chez les jeunes.

Les organisateurs de concerts sont tenus par des obligations légales, depuis 2016 : ne pas dépasser un certain seuil de décibels, enregistrer les niveaux sonores ou encore mettre à disposition du public des protections auditives individuelles et adaptées.

En février, l’Organisation mondiale de la santé a annoncé qu’une personne sur quatre devrait avoir des problèmes d’audition d’ici à 2050. Près de 50 % des personnes âgées de 12 à 35 ans, soit 1,1 milliard de jeunes, risquent une déficience auditive due à une exposition prolongée et excessive à des sons trop forts, parmi lesquels la musique écoutée au moyen des appareils audio personnels.

* Etude réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 1.003 personnes

Sujets liés