Covid-19 : Le gouvernement appelle à un « triple sursaut » des Français pour se protéger

Triple épidémie Le ministre de la Santé François Braun a évoqué une « situation sérieuse » lors d’une conférence de presse organisée en fin de journée

20 Minutes avec AFP
— 
Le gouvernement a appelé solennellement vendredi 9 décembre 2022 à se faire vacciner contre le Covid-19 et à remettre le masque dans les transports.
Le gouvernement a appelé solennellement vendredi 9 décembre 2022 à se faire vacciner contre le Covid-19 et à remettre le masque dans les transports. — Vyacheslav Prokofyev/TASS/Sipa U

Face à la triple épidémie qui sévit en France et des messages de prévention qui ont du mal à passer, le gouvernement a appelé solennellement vendredi les Français à un « sursaut » avant les fêtes de fin d’année, les enjoignant à se faire vacciner et remettre le masque dans les transports.

Alors que la France subit, comme les pays voisins, une triple épidémie avec la juxtaposition du Covid-19, de la grippe et de la bronchiolite, le ministre de la Santé François Braun a évoqué une « situation sérieuse » lors d’une conférence de presse organisée en fin de journée. Or les messages de prévention « sont moins bien passés, ont moins bien été relayés » depuis quelques semaines, a-t-il regretté.



Seulement « 2,8 millions de personnes sont vaccinées contre le Covid-19 depuis début octobre, c’est bien moins que nos voisins européens », a souligné François Braun, évoquant spécifiquement la campagne de rappel en cours. Du côté de la grippe, « 9,9 millions de vaccins ont été vendus en officine », soit une baisse de 5 % par rapport à 2021. En conséquence, « les Français sont moins bien protégés cette année », « j’en appelle solennellement à un sursaut de la vaccination », a-t-il martelé.

Accélérer la vaccination des résidents des Ephpad

Le vaccin contre la grippe de cette année « protège particulièrement » face à la souche qui circule, a appuyé la présidente du Covars (ex-conseil scientifique), Brigitte Autran. Le ministre de la Santé en a aussi appelé « solennellement à la responsabilité » des directeurs d’Ehpad pour accélérer la vaccination contre le Covid-19 des résidents, dont un cinquième seulement sont vaccinés.

« Le taux de protection contre le Covid est trop faible en Ehpad, comme dans la population générale, de l’ordre de 21 % et 23 % pour les plus de 80 ans », a précisé le ministre des Solidarités Jean-Christophe Combe. Les directeurs peuvent rendre le port du masque obligatoire en Ehpad, notamment en cas de cluster, a-t-il ajouté. « Face a cette triple épidémie, nous avons besoin d’un triple sursaut : de vaccination, de gestes barrière, et de soutien vis-à-vis des professionnels engagés », a-t-il souligné.

L’importance de ces gestes barrières

Relevant que les soignants avaient été applaudis chaque jour par les Français lors de la première vague de Covid-19, François Braun a lancé : « Ce soir, je vous demande de les aider, en vous vaccinant et en respectant les gestes barrières ». Le ministre a aussi insisté sur l’importance de ces gestes barrières : se laver les mains, aérer régulièrement, porter le masque dans les lieux clos. « Dans les transports en commun, dans les trains », a-t-il plaidé.

Toutefois, François Braun a exclu de rendre le masque obligatoire, comme le réclament nombre de soignants : « Il y a des gestes simples qui n’ont pas besoin d’un texte ».

Dans la matinée, le ministre avait déjà fait valoir, sur BFMTV et RMC, que tout le monde pouvait « se faire vacciner » avec un rappel anti-Covid, alors que la communication sur la vaccination de rappel de cet automne a été critiquée pour sa confusion. Les « plus fragiles » restent les premiers ciblés, « mais tout le monde peut se faire vacciner », a répété François Braun, jugeant ainsi « tout à fait normal » de se faire vacciner « si vous allez voir vos parents âgés pendant les fêtes ».