Lot-et-Garonne : Un médecin obligé de fermer son cabinet, 4.000 patients se retrouvent sans solution

DESERT MEDICAL Aucun des centres de santé locaux ne pourrait reprendre la patientèle du praticien

20 Minutes avec agences
Un médecin. Illustration
Un médecin. Illustration — DarkoStojanovic / Pixabay

Le village de Gontaud-de-Nogaret (Lot-et-Garonne) est sans médecin depuis le 14 novembre dernier, rapporte Sud-Ouest. Le praticien du seul cabinet de la ville, condamné le 3 novembre en raison d’une dette fiscale, a désormais interdiction d’exercer une activité libérale. Depuis, ses 4.000 anciens patients vivent une véritable errance médicale.

Aucun des centres de santé locaux ne pourrait en effet reprendre la patientèle du médecin. Surpris par cette fermeture, tout comme les habitants, le maire de Gontaud, Christian Jambon, a réuni en urgence l’ensemble du personnel paramédical de la commune. Le village envisagerait l’installation d’une cabine de téléconsultation.

Peu de solutions

De son côté, le médecin, qui peut toujours exercer comme salarié, n’aurait pas encore reçu de proposition satisfaisante. Il pourrait être recruté par la maison de santé du Mas-d’Agenais. La perspective d’une antenne du centre de santé de Tonneins dans le village va également être étudiée, bien que le développement de l’activité médicale dans la région peine à trouver des financements. En attendant, ce mercredi 30 novembre, le praticien a pu retourner dans son ancien cabinet pour récupérer les dossiers de ses patients.