20 Minutes : Actualités et infos en direct
COVIDPrudence malgré « l’intensité modérée de la 8e vague », estime le Covars

Covid-19 : une 8e vague « d’intensité modérée », selon le Covars, nouveau conseil scientifique

COVIDSuccesseur du conseil scientifique et installé depuis un mois, le Comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires (Covars) publie son premier avis sur la gestion de l’épidémie
Le Covars recommande de poursuivre les mesures de prévention et de vaccination mises en place face au Covid malgré l'"intensité modérée" de la 8e vague.
Le Covars recommande de poursuivre les mesures de prévention et de vaccination mises en place face au Covid malgré l'"intensité modérée" de la 8e vague. - SYSPEO / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Un premier avis sur la gestion de l’épidémie. Le Comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires (Covars), installé depuis peu à la place du conseil scientifique, qualifie lundi 24 octobre la vague épidémique actuelle du Covid-19 comme étant d' « intensité modérée », tout en restant prudent pour la suite face à de potentiels nouveaux variants.

Dans son viseur notamment : la croissance rapide du sous-variant d’Omicron BQ.1.1, détecté en France mi-septembre, qui représente désormais 15 % des virus détectés dans le pays, et près de la moitié en Ile-de-France.

Un regain épidémique en France pas « dû à l’apparition d’un nouveau variant stricto sensu », selon l’organisme

« Un rebond pandémique en France et en Europe affecte les sujets âgés et reste pour l’instant d’intensité modérée mais avec une dynamique à surveiller », selon le comité, présidé par l’immunologue Brigitte Autran.



Pour l’organisme, composé de 18 membres, le regain épidémique observé en France, comme dans une partie de l’Europe, « ne semble pas être dû à l’apparition d’un nouveau variant stricto sensu ». Un ensemble de facteurs pouvant expliquer le rédémarrage de l’épidémie est listé : baisse d’immunité collective, conditions climatiques favorables à la diffusion du virus.

Prudence, tout de même. Les « signaux encourageants doivent être tempérés » par la « croissance rapide du variant BQ.1.1 sur le territoire national ».

Sujets liés