Une bactérie « mangeuse de chair » détectée en Floride après l’ouragan Ian

CATASTROPHE Habituellement, elle provoque 100 décès chaque année aux États-Unis

— 
Après l'ouragan Ian, la bactérie s'est développée en Floride à cause des eaux stagnantes.
Après l'ouragan Ian, la bactérie s'est développée en Floride à cause des eaux stagnantes. — Gerald Herbert/AP/SIPA

L’État de Floride (États-Unis) a été violemment touché par l’ouragan Ian, fin septembre avec pas moins de 102 décès. Mais il n’y a pas que la tempête en elle-même qui a tué. Une bactérie « mangeuse de chair », appelée Vibrio vulnificus, s’est développée dans les jours suivant le passage de la tempête à cause des crues et des eaux stagnantes, rapporte Slate.

Les humains peuvent être contaminés par cette bactérie après avoir consommé des coquillages insuffisamment cuits ou à cause de leurs blessures. Les personnes les plus à risques sont celles avec un système immunitaire affaibli ou souffrant d’une maladie du foie. Selon les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), le Vibrio vulnificus contamine 80.000 personnes et provoque 100 décès chaque année aux États-Unis.

Une hausse inquiétante du nombre de morts

Les symptômes peuvent être bénins : crampes abdominales, nausée, diarrhée, vomissements, fièvre ou encore frissons. Mais la bactérie peut aussi causer des infections sanguines, des éruptions vésiculeuses et même mener à une amputation ou à un décès.

Le nombre d’infections à Vibrio vulnificus a été particulièrement important dans le comté de Lee après le passage dévastateur de l’ouragan Ian. Le département de la santé a relevé 65 cas et 11 décès depuis le début de l’année, contre 34 cas et 10 décès en 2021. Afin de limiter le nombre de victimes, « toute personne ayant des coupures et des plaies ouvertes devrait éviter le contact avec les eaux de crue », a expliqué le porte-parole du département de Santé de Floride.

« Nous ne vous laisserons pas tomber »

L’épidémie semble sur la fin en Floride, toujours selon le porte-parole du département de Santé : « Nous constatons que les cas sont en baisse depuis la fin de la tempête, ce qui est une très bonne chose ».

L’ouragan a été l’une des pires catastrophes jamais connues par la Floride. Les autorités ont affirmé qu’il faudrait des mois et 50 milliards de dollars, voire plus, pour reconstruire tout ce qui a été ravagé. Le nombre de décès pourrait être revu à la hausse. Lors d’un déplacement le 5 octobre, le Président américain Joe Biden a déclaré aux sinistrés : « Vous avez ma promesse, et la promesse de l’Amérique, que nous ne vous laisserons pas tomber. Nous vous accompagnerons tout au long de ce processus et cela va prendra un sacré bout de temps. »