Marseille : La nouvelle direction de l’IHU convoquée par le gouvernement pour assurer l’après Raoult

POST-RAOULT La nouvelle direction devra donner des garanties quant à la bonne application du plan d’action pour remédier aux graves dysfonctionnements pointés par le rapport d’enquête

20 Minutes avec AFP
— 
La direction de l'IHU n'aura pas résisté à la pandémie de Covid-19 (Archive)
La direction de l'IHU n'aura pas résisté à la pandémie de Covid-19 (Archive) — FREDERIC MUNSCH/SIPA
  • Pierre-Edouard Fournier, le nouveau directeur de l’IHU sera reçu par François Braun, ministre de la Santé, et Sylvie Retailleau, ministre de la Recherche.
  • Il s’agira de s’assurer de la bonne mise en œuvre du plan de réorganisation et des recommandations émises par l’Igas après la révélation de graves dysfonctionnement.

La réorganisation de l’IHU de Marseille post Didier Raoult se poursuit. Pierre-Edouard Fournier, successeur de Didier Raoult à la tête de l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée (IHUm), sera convoqué le 7 octobre par le gouvernement, a-t-on indiqué vendredi au ministère de la Recherche, confirmant une information de La Provence.



Pierre-Edouard Fournier sera reçu par François Braun, ministre de la Santé, et Sylvie Retailleau, ministre de la Recherche, en compagnie des dirigeants actuels des établissements fondateurs de l’IHU, comme l’université Aix-Marseille.

Après la remise d’un rapport accablant sur les « graves dysfonctionnements » de l’IHU sous la direction de Didier Raoult, les deux ministres avaient annoncé en septembre des poursuites judiciaires et la convocation de ses divers dirigeants.

Plusieurs des dérives médicales, scientifiques ou managériales pointées par ce rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) et de son homologue pour l’enseignement supérieur et la recherche (IGESR), relèvent en effet d’une qualification pénale.

Sylvie Retailleau et François Braun ont aussi menacé de couper ses subsides à l’IHU s’il ne revenait pas à un fonctionnement normal. « Le respect intégral du plan d’actions et de la réglementation en vigueur fera l’objet de vérifications régulières de la part des deux ministères et conditionnera la poursuite de l’activité de l’IHUm et de son financement par l’Etat », selon leur communiqué.