Marseille : Emmanuelle Prada-Bordenave élue à la présidence de l’IHU Méditerranée

SANTE La précédente présidente de l’IHU Méditerranée, proche de Didier Raoult, avait préféré démissionner

20 Minutes avec AFP
— 
Vue de la façade de l'IHU
Vue de la façade de l'IHU — SOPA Images/SIPA

Emmanuelle Prada-Bordenave a été nommée vendredi à la présidence de l’IHU Méditerranée Infection de Marseille en remplacement de Yolande Obadia, une proche du Pr Raoult qui avait démissionné, a-t-on appris auprès de l’Institut.



Conseillère d’Etat et ancienne directrice de l’Agence de la biomédecine, Emmanuelle Prada-Bordenave, énarque de 62 ans, a été élue par les dix-huit membres votants du conseil d’administration de l’IHU, a-t-on précisé de même source.

Sa prédécesseure a rendu hommage à Raoult

Ce changement à la tête de l’IHU Méditerranée intervient après le remplacement du controversé Didier Raoult par le Pr Pierre-Edouard Fournier, spécialiste des maladies infectieuses à la direction de l’institut.

Présidente de l’IHU depuis sa création en 2011 sous la forme d’une fondation, le Dr Obadia avait annoncé mi-juillet, lors de la nomination du Pr Fournier, son intention de quitter ce poste, rendant alors hommage à la « pugnacité » de Didier Raoult dans la création de cet institut de recherche sur les maladies infectieuses, institut reconnu mais dans la tempête scientifique et médiatique depuis plusieurs mois.

L’arrivée du Pr Fournier représente le « moment opportun » pour mettre en place un nouveau tandem président(e)-directeur, avait écrit mi-décembre Yolande Obadia dans une déclaration transmise à l’AFP, souhaitant que ce dernier veille à conserver « l’indépendance et la réactivité » de l’IHU. Yolande Obadia reste toutefois membre du CA dans le collège des personnalités qualifiées.