Aveyron : Les pharmacies peinent à recruter du nouveau personnel, comme partout en France

MANQUE DE BRAS Plus de la moitié des 110 officines du département sont tenues par des pharmaciens de plus de 55 ans

20 Minutes avec agence
L'âge moyen de la profession augmente inévitablement en conséquence. (illustration)
L'âge moyen de la profession augmente inévitablement en conséquence. (illustration) — Alexandre Gelebart/ 20 Minutes

Les officines françaises font face à une pénurie d’employés qualifiés. Selon Europe 1, il en manquerait actuellement 15.000 gérants et préparateurs dans les pharmacies de l’Hexagone. Ce phénomène n’épargne pas l'Aveyron, rapporte Centre Presse Aveyron.

Un praticien de Luc-la-Primaube cherche à embaucher deux pharmaciens et trois préparateurs en CDI depuis 25 ans… en vain. Selon lui, cette désertification s’expliquerait par un manque d’attractivité de la profession et par la préférence des étudiants pour les grandes villes. La pandémie de Covid-19 et la surcharge de travail qu’elle a amené sont également pointées du doigt.

110 pharmacies dans l’Aveyron

Selon Pierre Vayssettes, président du Syndicat des pharmaciens de l’Aveyron, « 7.000 à 8.000 » pharmaciens manquent en France avec pour conséquence directe une hausse de l’âge moyen dans la profession. L’Aveyron compte aujourd’hui 110 officines, dont plus de la moitié est détenue par des personnes de plus de 55 ans.