Alimentation : Pépito, Oreo, Petit Ecolier… De nombreux biscuits sont de plus en plus difficiles à trouver

CONSOMMATION La pénurie est due à la fermeture de plusieurs usines pour des raisons d’hygiène

20 Minutes avec agence
Des biscuits Oreo dans un supermarché. (illustration)
Des biscuits Oreo dans un supermarché. (illustration) — Levine-Roberts/Sipa USA/SIPA

De nombreux biscuits se font de plus en plus rares sur les étals des magasins en France : Pépito, Pim’s, Granola, Petit Ecolier… C’est ce qu’a récemment révélé sur son blog Olivier Dauvers, expert en grande consommation, rapporte BFMTV.

Tous ces gâteaux sont produits par Mondelez. Aucun problème d’approvisionnement en matières premières n’est en cause ici. Le géant alimentaire a récemment expliqué qu’une de ses usines avait été « arrêtée en Belgique pour un grand nettoyage » après la présence possible de salmonelle.

Une possible contamination à la salmonelle

Selon Olivier Dauvers, un audit a été réalisé sur tous les sites industriels de Mondelez et de nombreuses lignes de productions ont donc été arrêtées, comme dans l’usine de Cestas (Gironde). C’est cette situation qui a causé la rupture de stock qu’on peut voir dans les magasins depuis début août.

Mondelez veut certainement éviter le même scandale que Ferrero, qui a fait face à des problèmes d’hygiène et des contaminations à la salmonelle dans une usine belge, conduisant à la production de friandises Kinder infectées. Plusieurs millions de produits avaient dû être rappelés et l’usine avait été fermée.

Mondelez, qui possède 39 % de parts de marché en France dans le segment des biscuits sucrés rappelle BFMTV, a anticipé et usé du principe de précaution. Il espère « une reprise de production dans les prochaines semaines ».