Covid-19 : L’Union européenne examine un nouveau vaccin allemand s’appuyant sur des nanotechnologies

EPIDEMIE Une nouvelle vague en automne inquiète les autorités européennes, à la recherche de toujours plus de solution

J.-L.D. avec AFP
— 
L'Allemagne redoute une nouvelle vague de coronavirus à l'automne
L'Allemagne redoute une nouvelle vague de coronavirus à l'automne — Ina FASSBENDER / AFP

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé ce jeudi examiner un nouveau vaccin contre le Covid développé par le laboratoire allemand SK Chemicals qui s’appuie sur des nanotechnologies pour s’attaquer au virus, en prévision d’une éventuelle résurgence de la pandémie à l’automne.

S’il est homologué, le vaccin appelé Skycovion, sera le septième approuvé au sein de l’Union européenne (UE), alors que d’autres nouveaux vaccins sont également examinés par l’Agence européenne basée à Amsterdam en vue de leur homologation au sein de l’UE. SK Chemicals « a soumis des données sur la capacité de ce nouveau vaccin à déclencher la production d’anticorps contre la souche initiale du SARS-CoV-2, le virus responsable du Covid-19 », a expliqué l’EMA.

De plus en plus de vaccins autorisés

Le vaccin s’appuie sur des nanoparticules contenant des éléments de la protéine Spike qui est la clé permettant au SARS-CoV-2 de pénétrer dans les cellules humaines. Le vaccin développé par SK Chemicals contient également un « adjuvant » permettant de renforcer la réponse immunitaire de l’organisme au vaccin, a précisé l’agence.

A date, l’UE a autorisé l’utilisation des vaccins mis au point par AstraZeneca, Janssen, BioNTech-Pfizer, Moderna, Novavax et Valneva qui a suspendu sa production de vaccins contre le Covid-19.