Variole du singe : Des associations pressent le gouvernement d'accélérer la vaccination

VACCIN Les associations jugent que l’on est « loin du compte » sur le vaccin

20 Minutes avec AFP
 Injection du Vaccin contre la Variole du Singe à Nice.
Injection du Vaccin contre la Variole du Singe à Nice. — SYSPEO/SIPA

Des associations de lutte contre les discriminations LGBT+ appellent vendredi le gouvernement à accélérer la vaccination contre la variole du singe afin que l’ensemble du public cible soit protégé avant fin septembre, jugeant que l’on est actuellement « loin du compte ».

« Au rythme actuel, toutes les personnes éligibles » seront vaccinées seulement « fin décembre, et avec une seule dose », déclarent dans un communiqué ces associations, dont Act-Up Paris, AIDES, Sidaction et le syndicat des travailleurs du sexe STRASS, mobilisées dans la prévention contre cette maladie depuis le début de l’épidémie. L’épidémie sera alors « hors de contrôle », ajoutent-elles.

Objectif fin de l'été

Pour éviter un tel scénario, « il faut que toutes les personnes cibles soient vaccinées pour la fin de l’été (…) soit dans les six prochaines semaines », ce qui reviendrait à vacciner « au moins 37.000 personnes par semaine », expliquent les associations. « Nous sommes très loin du compte », estiment-elles, précisant qu'« environ 15.000 personnes par semaine » sont actuellement vaccinées contre la variole.

Le public cible est estimé à plus de 250.000 personnes par la Haute autorité de santé. Il correspond notamment à la population d’hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes et étant multipartenaires.

La vaccination en pharmacie étendue ?

Les associations souhaitent par exemple étendre à l’ensemble du territoire, au plus vite et « sans attendre deux semaines », la vaccination en pharmacie, expérimentée depuis mercredi dans cinq officines.

2.673 cas confirmés de variole du singe étaient recensés en France jeudi, selon le bilan de Santé publique France publié vendredi. Concernant les vaccinations, « plus de 30.000 » personnes ont reçu une dose, a indiqué mercredi le ministre de la Santé François Braun. 182 centres de vaccination ont été ouverts sur le territoire.