Santé : Non, le bicarbonate de soude ne fait pas maigrir

FAKE OFF La technique populaire sur TikTok n’est pas dangereuse, mais n’est pas appropriée

Lina Fourneau
Chaque été sa nouvelle tendance pour maigrir
Chaque été sa nouvelle tendance pour maigrir — JS EVRARD/SIPA
  • Sur le réseau social TikTok, des internautes semblent avoir trouvé la recette miracle pour maigrir avant l’été : le bicarbonate de soude.
  • Sauf que d’après une diététicienne, interrogée par « 20 Minutes », le mélange n’est pas forcément efficace à long terme.
  • Elle prévient également sur les quantités à respecter, qui doivent rester faibles.

L’été bat son plein et comme chaque année, les internautes y vont de leurs petites techniques pour atteindre le parfait « summer body ». Si celui-ci n’est pas indispensable à amener dans sa valise, il met la pression à quelques vacanciers qui appréhendent de se mettre en maillot de bain. Dernière tendance en date, le bicarbonate de soude aiderait à maigrir selon plusieurs publications vues sur TikTok.

Publiée le 10 juillet dernier, une vidéo recommande par exemple de boire chaque matin un verre de bicarbonate de soude mélangé à du citron « pour purifier progressivement l’organisme de ses toxines ». « L’élixir » - comme il est nommé sur la vidéo - agirait comme un complément alimentaire et servirait de coupe-faim. Très vite, le débat se crée en commentaires de la vidéo : « Je vais tester », ou au contraire : « C’est un produit pour faire le ménage, je ne sais pas si j’ai envie de goûter ».

D’après une diététicienne, interrogée par 20 Minutes, si le produit n’est pas dangereux, la technique du bicarbonate de soude est peu appropriée à long terme.

FAKE OFF

Avant de partir cet été, faut-il s’infliger des shots de bicarbonate de soude pour tenter de perdre les kilos en trop ? Non, répond d’emblée la diététicienne Valérie Samama, « le bicarbonate de soude ne fait pas maigrir en tant que tel ». En réalité, le remède soi-disant miracle fera plutôt effet de coupe-faim, comme l’indique la vidéo. « Ça n’aide pas à perdre du poids, mais ça a des propriétés rassasiantes. Ça ne remplit que l’estomac », explique la diététicienne.

Le bicarbonate de soude peut davantage être utilisé dans le traitement des troubles gastriques. Le dictionnaire Larousse Médical le décrit d’ailleurs comme « un antiacide utilisé pour soulager une indigestion ou un pyrosis (aigreur d’estomac) ». Mais les experts préviennent : « Le bicarbonate de soude provoque souvent des éructations et une gêne abdominale. En raison de l’apport excessif de sodium, une utilisation prolongée peut entraîner un œdème des chevilles et des nausées. Pour la même raison, il est contre-indiqué en cas d’insuffisance cardiaque ou rénale (risque d’œdème). »

Pas une solution au long terme

Dans son cabinet de Levallois-Perret, Valérie Samama rencontre bien des patients intéressés par cette nouvelle tendance. « Moi, je ne leur conseillerais jamais cette technique », soutient la diététicienne, qui recommande plutôt « une alimentation équilibrée, saine, variée, avec des produits naturels, des minéraux, des vitamines ».

Pour la praticienne, la technique - si elle n’est pas prouvée scientifiquement - n’est toutefois pas dangereuse. Seulement, Valérie Samama alerte sur deux points. D’une part, la durée du traitement. « Il faut que ça se maintienne sur une petite durée, et non sur plusieurs mois ». D’autre part, les doses restent à surveiller. « Comme pour beaucoup de régimes, si on prend vraiment des grosses quantités, ça peut être embêtant ».

Des régimes à l’approche des vacances estivales, Valérie Samama en voit défiler tous les printemps. « A cette époque, de patients veulent maigrir très rapidement. C’est possible, mais il faut garder en tête que le plus compliqué après, c’est de ne pas reprend du poids ». D’après elle, c’est d’ailleurs tout le problème des régimes restrictifs. « On reprend forcément une alimentation plus ou moins normale après. Et surtout, on crée de grosses carences », prévient-elle.