Un nouveau virus aurait été découvert en Chine, une trentaine de personnes infectées

INQUIETUDES Pour le moment, aucune contamination d'homme à homme n'aurait été constatée

20 Minutes avec agence
Un nouveau virus aurait été identifié en Chine (illustration).
Un nouveau virus aurait été identifié en Chine (illustration). — Pixabay / geralt

Le Langya-Henipavirus (LayV). Voici le nom d’un nouveau virus découvert en Chine et annoncé par Taïwan. Selon une étude récente, son agent pathogène ressemblerait à celui du coronavirus et entraînerait une défaillance des organes. Par ailleurs, il se transmettrait des animaux aux hommes, rapportent le journal suisse Blick et le Taipei Times.

Le directeur adjoint du Centre de contrôle des maladies (CDC) de Taïwan aurait déclaré, dimanche, que 35 personnes avaient déjà été infectées. Les malades présenteraient une forte fièvre, de la toux, une perte d’appétit et un grand épuisement. Certains auraient également une insuffisance hépatique ou rénale.

Les chiens et les chèvres, principaux porteurs

Comme le coronavirus, le « LayV » appartiendrait à la famille des paramyxovirus et se transmettrait essentiellement par gouttelettes. Les chiens et les chèvres seraient les principaux porteurs du virus, mais les souris pourraient l’être également. Les 35 personnes infectées n’auraient eu aucun contact entre elles et rien, pour l’heure, ne permet de prouver une transmission d’homme à homme. De même, aucun décès n’aurait été signalé.

Taïwan ne veut pas encore tirer la sonnette d’alarme sur ce nouveau virus, expliquent nos confrères. D’autant qu’aucun test ne permet, pour le moment, de détecter les infections chez l’homme et une éventuelle propagation.