Santé : Les Français « trouveront toujours un soignant pour s’occuper d’eux », assure le ministre de la Santé

PROMESSE Le ministre a été interpellé par une députée (PS) du Finistère sur les propositions « insuffisantes » dans le milieu hospitalier

20 Minutes avec AFP
— 
L'arrivée d'un patient avec le Samu aux urgences de l'hôpital Purpan. Illustration.
L'arrivée d'un patient avec le Samu aux urgences de l'hôpital Purpan. Illustration. — Tristan Reynaud - Sipa

La crise des urgences n’empêchera pas les Français de trouver « toujours un soignant pour s’occuper d’eux » et « les orienter vers la meilleure solution », à l’hôpital ou ailleurs, a affirmé mardi le ministre de la Santé François Braun, interrogé par plusieurs députés.

« Notre système de santé est malade, notre système de santé souffre, il faut le reconnaître », a-t-il déclaré lors de la première séance de questions au gouvernement Borne 2 à l’Assemblée nationale.

Des services insufisants

Interpellé par la députée (PS) du Finistère Mélanie Thomin notamment sur les propositions « insuffisantes » de sa « mission flash » réalisée juste avant sa nomination au ministère, Braun a admis qu’il ne s’agissait « pas de solutions qui vont régler tous les problèmes » et démenti toute volonté de « fermer les services d’urgence (ou) empêcher nos concitoyens d’y accéder ».

« C’est totalement faux. Nos concitoyens ne trouveront pas porte close, ils trouveront toujours un soignant pour s’occuper d’eux et les réorienter », a assuré cet urgentiste de profession.

Urgences vitales assurées

Malgré les tensions, « les urgences vitales seront toujours assurées en tout point du territoire », a encore insisté le ministre en réponse au député (Horizons) du Calvados Jérémie Patrier-Leitus, qui a pointé du doigt plusieurs cas de fermetures nocturnes dans son département.

« Ma mission est de permettre à chaque Français d’être pris en charge de façon adéquate », ce qui « ne veut pas forcément dire dans un service d’urgences », a souligné François Braun.