Créteil : Suspension disciplinaire pour un chirurgien cardiaque de l’hôpital Henri-Mondor

DEONTOLOGIE Le médecin est accusé d’entretenir un climat de suspicion et de dénigrement

20 Minutes avec agence
— 
Des manquements en matière d’éthique, de déontologie et de confraternité auraient été observés. Photo d'illustration.
Des manquements en matière d’éthique, de déontologie et de confraternité auraient été observés. Photo d'illustration. — Pixabay / Engin_Akyurt

Ambiance tendue à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne). L’un de ses chirurgiens cardiaques a été suspendu sur décision de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (APHP), ce jeudi. Le comportement du praticien, et non ses compétences professionnelles, est pointé du doigt. Il s’agit d’une sanction disciplinaire extrêmement rare, explique France Info.

L’activité de greffe cardiaque de l’hôpital avait été transférée vers La Pitié-Salpêtrière, à Paris, il y a un an et demi. L’établissement du Val-de-Marne ne pratiquait en effet que peu de ces interventions. La sanction vis-à-vis du praticien intervient après un audit réalisé au sein de l’établissement. Elle punit des manquements en matière d’éthique, de déontologie et de confraternité, ont estimé les responsables.

Un chef de service ciblé

Le rapport a fait état d'« une atmosphère perturbée par le climat de suspicion permanente » nourrie par le chirurgien sanctionné envers son chef de service, qu’il est aussi accusé d’avoir systématiquement dénigré. Un signalement a également été effectué auprès de l’Ordre des médecins.