Cancer du rectum : Un traitement a guéri tous les patients d’un essai clinique, une réussite inédite

ETUDE Le dostarlimab est normalement utilisé dans le traitement du cancer de l’endomètre

20 Minutes avec agence
— 
Dans un laboratoire pharmaceutique (illustration).
Dans un laboratoire pharmaceutique (illustration). — M.Libert/20 Minutes

Douze patients atteints d’un cancer du rectum ont participé à un essai clinique visant à tester les effets du dostarlimab, un médicament normalement utilisé dans le traitement du cancer de l’endomètre. Les résultats sont inespérés. Après 6 mois de traitement, les volontaires ne présentaient plus de tumeur, selon une étude publiée le 5 juin dernier dans le New England Journal of Medecine.

Le cancer indétectable six mois après la fin du traitement

« C’est la première fois que cela arrive dans l’histoire du cancer », a assuré dans les colonnes du New York Times le Dr Luis Diaz, l’un des auteurs de l’étude, cancérologue au Memorial Sloan Kettering Cancer Center à New York.

Six mois après l’arrêt du traitement, le cancer était devenu indétectable et les patients n’ont rapporté aucun effet secondaire lié au dostarlimab.

Booster le système immunitaire

« Ces médicaments ne fonctionnent pas en attaquant directement le cancer lui-même, mais font en sorte que le système immunitaire d’une personne fasse l’essentiel du travail. Ce sont des traitements qui existent depuis longtemps pour le mélanome et d’autres cancers », a déclaré la Dr Hanna Sanoff, cancérologue de l’Université de Caroline du Nord qui se réjouit de ses résultats.

La seule limite à cet essai pour l’heure est le faible nombre de patients qui ont bénéficié de ce traitement. Il faudra donc renouveler l’expérience sur un nombre plus important de personnes atteintes d’un cancer du rectum pour pouvoir tirer des conclusions définitives.