Bordeaux : Un premier cas de variole du singe confirmé au CHU

VIRUS Il reste pour l’instant dans une chambre isolée à l’hôpital, sous surveillance médicale.

E.P.
Variole du singe : Doit-on s'en inquiéter ? — 20 Minutes

Un premier cas bordelais de variole du singe, également appelé monkeypox, a été confirmé au CHU de Bordeaux​ ce mercredi 8 juin, annonce l’établissement dans un communiqué. « L’état de santé du patient, un homme d’une trentaine d’années, n’inspire pas d’inquiétude, explique-t-il. Il reste pour l’instant dans une chambre isolée au CHU, sous surveillance médicale. »

Ce cas a fait l’objet d’une déclaration auprès de l’agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine. Les éventuels cas contacts du patient font l’objet d’un suivi par l’agence. A ce jour, les autorités sanitaires recensent 66 cas de variole du singe en France.