Google va mesurer l’impact des smartphones sur la santé mentale

ETUDE Les chercheurs vont utiliser Google Health Studies pour comprendre notamment les relations entre l’utilisation du smartphone et le sommeil

20 Minutes avec agence
— 
Illustration d'un smartphone.
Illustration d'un smartphone. — Pixabay

Google permet à des chercheurs de mener une étude sur le bien-être numérique. Une équipe du Center for Digital Mental Health de l’université de l’Oregon aux Etats-Unis utilise en effet des données en employant une « technologie de détection passive et continue » sur nos smartphones et les montres Fitbit au moyen de l’application Google Health Studies, rapporte Phonandroid.

Pour les chercheurs, il s’agit d’appréhender la manière dont les gens utilisent leur téléphone portable et comment cette utilisation a un impact sur leur bien-être. L’avantage de Google Health Studies, c’est que l’application collecte des données précises concernant l’utilisation des téléphones sous Android. C’est donc une collecte numérique qui est préférée à une étude reposant sur un questionnaire remis aux utilisateurs concernant leurs habitudes.

Une approche différente grâce aux données numériques

Avec cette méthode, les scientifiques espèrent obtenir une nouvelle approche concernant le bien-être numérique qui n’a pu être perçue avec les autres études. En point de mire, l’impact du temps passé devant un écran de téléphone sur le sommeil. Les chercheurs comptent également évaluer les éléments nocifs qui peuvent être contrôlés ou atténués en donnant le même service.

L’enquête est sur la base du volontariat. Seuls les utilisateurs américains de smartphones Android peuvent y participer à partir du moment où ils effectuent des activités quotidiennes sans assistance.