Coronavirus : Le vaccin Pfizer à l’origine de la méforme de Rafael Nadal ? C’est faux

FAKE OFF Le champion de Tennis espagnol souffre d’une pathologie au pied gauche depuis le début de sa carrière

Romarik Le Dourneuf
— 
Rafael Nadal après sa défaite en finale à l'Open de Rome.
Rafael Nadal après sa défaite en finale à l'Open de Rome. — Andreas Solaro / AFP
  • Le tennisman, vainqueur 13 fois du tournoi de Roland-Garros, Rafael Nadal connaît le pire début de saison sur terre battue de sa carrière.
  • Selon de nombreux internautes, cette méforme serait due aux effets secondaires du vaccin anti-Covid-19 Pfizer.
  • Le tennisman est victime du syndrome de Mueller-Weiss au pied gauche. Peut-être la raison de ses très nombreuses blessures depuis le début de sa carrière.

Rafael Nadal victime du vaccin Pfizer ? Eliminé dès les 8es de finale du tournoi de Rome jeudi dernier, Rafael Nadal signe le plus mauvais début de saison sur terre battue de sa carrière.

Une mauvaise nouvelle à l’approche de Roland-Garros, qui doit débuter dimanche. L’Espagnol, qui fêtera ses 36 ans, le 3 juin prochain, semble plus en difficulté que jamais. La raison de ce déclin ? Selon de nombreux internautes, « Rafa » serait victime d’effets secondaires du vaccin Pfizer.

De nombreux internautes mettent la méforme de Nadal sur le compte du vaccin Pfizer.
De nombreux internautes mettent la méforme de Nadal sur le compte du vaccin Pfizer. - Captures d'écran

« Il suffit de regarder Nadal lui, c’est terminé sa carrière ! Merci Pfizer ! », « Nadal était très fort. Mais Pfizer a été trop fort », « Maintenant tu seras obligé d’arrêter ta carrière… comme autant d’autres sportifs vaccinés avec cette merde ! »… Les messages en ce sens se multiplient sur les réseaux sociaux.

FAKE OFF

La méforme de Rafael Nadal n’a rien à voir avec le vaccin contre le Covid-19. Le champion espagnol souffre d’une blessure au pied gauche et s’est exprimé à ce sujet juste après sa défaite face au Canadien Denis Shapovalov à Rome : « Je ne me suis pas blessé, je suis un joueur qui vit avec cette blessure […] C’est une douleur qui va et qui vient. Parfois plus forte, parfois moins. Aujourd’hui, c’était fou. »

Cette blessure, qui l’avait déjà contraint à mettre un terme anticipé à sa saison l’année dernière, n’est « que » la suite d’une longue série de pépins physiques pour le Majorquin. Genoux, cheville, pied, dos, poignet, Rafael Nadal n’a jamais été épargné. Il a confirmé en août de l’année dernière être victime du syndrome de Mueller-Weiss depuis 2005. Cette pathologie est une maladie dégénérative, qui se traduit par une déformation d’un os situé dans la partie centrale du pied. Le gauche pour Nadal. Cette forme d’arthrose assez rare se révèle douloureuse et nécessite du repos et des semelles orthopédiques.



Une prise de position à l’origine ?

Mais si Rafael Nadal est la cible des opposants à la vaccination, ce n’est pas du au hasard. Il paie sans doute ses positions en faveur de la vaccination. Alors que le cas de Novak Djokovic avait divisé le monde du Tennis, Rafael Nadal avait qualifié le refus du vaccin de « posture un peu égoïste » en novembre 2021. Le Serbe, opposé à la vaccination avait été refoulé par les autorités australiennes en janvier dernier, ce qui l’avait empêché de participer au premier Grand Chelem de la saison. Le Majorquin avait alors commenté : « Je suis désolé pour lui, mais il connaissait les conditions. »

Ce n’est pas la première rumeur à toucher l’Espagnol puisqu’en mars dernier, en la finale du tournoi D’Indian Wells (aux Etats-Unis), il s’était plaint de difficultés à respirer : « Quand je respire, quand je bouge, c’est comme une aiguille qu’on appuie », relançant le débat sur les effets des vaccins sur les sportifs. Il s’agissait en réalité d’une côte fracturée.

Les fausses informations attribuant des difficultés, blessures ou même des décès chez les sportifs au vaccin anti-Covid-19 se multiplient depuis plusieurs mois sans qu’aucune ne soit fondée.