Elon Musk veut soigner les acouphènes dans moins de 5 ans grâce à Neuralink

IMPLANT Les puces de Neuralink n’ont pas encore été testées sur l’homme

20 Minutes avec agence
— 
Elon Musk a officiellement racheté Twitter lundi
Elon Musk a officiellement racheté Twitter lundi — Patrick Pleul/AP/SIPA

Cinq ans. C’est le délai que s’accorde Elon Musk pour soigner les acouphènes grâce à une puce Neuralink. Le milliardaire a fait cette annonce lors d’un échange sur Twitter, le 24 avril dernier.

« Y a-t-il un quelconque espoir de soigner les acouphènes ? », lui a demandé un internaute. « Absolument », a répondu le nouveau patron du réseau social. « Peut-être dans moins de cinq ans », a-t-il ajouté en expliquant que Neuralink devait encore se développer pour y parvenir.



Neuralink, une interface cerveau-machine

Neuralink a mis au point une interface cerveau-machine. Elle prend la forme d’un implant cérébral​ directement connecté à la couche extérieure du cerveau. L’objectif est de permettre à son porteur de réaliser des gestes avec sa seule pensée.

Les acouphènes sont dus à des dégâts du nerf vestibulocochléaire qui connecte l’oreille interne au cerveau. Des spécialistes ont admis qu’un implant pourrait être la solution. Encore faut-il le mettre au point et le tester sur l’homme.

Pour l’instant, l'implant Neuralink a été logé dans le crane d'un cochon ou d'un singe. Le milliardaire a annoncé en décembre 2021 qu'il comptait tester l'implant cérébral sur l'homme en 2022. La société d’Elon Musk devra aussi obtenir une autorisation de la FDA, l’autorité sanitaire américaine, pour rêver à une commercialisation. Ce qui risque de prendre du temps.