20 Minutes : Actualités et infos en direct
PROPAGANDEParis convoque l'ambassadeur de Russie après un tweet sur Boutcha

L'ambassadeur de Russie en France convoqué après un nouveau tweet "indécent"

PROPAGANDELe compte Twitter de la Russie en France a publié une photo de Boutcha en commentant « plateau de tournage »
Le tweet de l'ambassade de Russie, depuis supprimé.
Le tweet de l'ambassade de Russie, depuis supprimé. - Canva/Twitter / Canva
Diane Regny

D.R. avec AFP

Paris continue à s’indigner de la propagande de Moscou que l’ambassade de Russie relaye sur son compte Twitter. Ce jeudi, le ministre des Affaires Etrangères a décidé de convoquer l’ambassadeur, écœuré par sa communication « indécente ».

Mercredi 6 avril dans la soirée, l’ambassade de Russie s’est fendue d’un message provocateur et brutal. Sur ce post, depuis supprimé, on pouvait voir de nombreux journalistes devant l’épave d’un char, prenant des photographies, dans la ville de Boutcha où des centaines de civils ont été retrouvés abattus après le retrait des forces russes. Et dessous, ce court message : « Plateau de tournage, ville de Boutcha ».

« Indécence » et « provocation »

Une façon limpide de reprendre la rhétorique de Vladimir Poutine qui affirme que les centaines de cadavres de civils découverts près de Kiev ne sont qu’une « mise en scène » orchestrées par les forces ukrainiennes. Choqué par la publication, le secrétaire d’Etat à l’Europe Clément Beaune a réagi avec un message laconique « au-delà de la honte, stop », seulement vingt minutes après le post d’origine.

Ce jeudi matin, Jean-Yves Le Drian a de nouveau convoqué l’ambassadeur. « Face à l’indécence et la provocation de la communication de l’ambassade de Russie en France sur les exactions de Bucha, j’ai décidé la convocation au Quai d’Orsay ce matin de l’Ambassadeur de Russie », écrit le ministre des Affaires étrangères sur Twitter.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

De précédents dérapages

Le diplomate est loin d’être dans les petits papiers de l’Elysée. Il avait déjà écopé d’une convocation le 25 mars dernier pour la publication de deux caricatures sur Twitter, jugées « inacceptables » par l’exécutif français. L’un de ces dessins humoristiques – les deux ont été supprimées après les critiques du gouvernement français – montrait des Européens à genoux léchant les fesses de l’Oncle Sam accompagne du message « la solidarité européenne en action ».

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

L’autre représentait l’Europe piquée par l’Union européenne et les Etats-Unis avec des seringues libellées des mots « Otan », « Covid-19 » ou encore « Néonazisme ». Des images alors qualifiées de « honte » par Clément Beaune. Avec ce nouveau dérapage, de nombreux internautes réclament l’expulsion de l’ambassadeur russe.

Sujets liés