Covid-19 à Valence : 185 capteurs de CO2 prochainement mis en place dans les classes

CRISE SANITAIRE Les restaurants scolaires étaient déjà équipés de détecteurs mobiles

20 Minutes avec agence
Les capteurs de CO2 mis en place dans les classes de Valence (Drôme) analysent la qualité du renouvellement de l'air. Photo d'illustration.
Les capteurs de CO2 mis en place dans les classes de Valence (Drôme) analysent la qualité du renouvellement de l'air. Photo d'illustration. — SYSPEO/SIPA

La ville de Valence (Drôme) a annoncé l’installation prochaine de 185 capteurs de CO2 dans ses écoles, soit une moyenne d’un appareil pour deux classes. 54 dispositifs similaires mais mobiles étaient déjà présents dans les réfectoires des établissements scolaires de la commune depuis plusieurs mois. Ils analysent la qualité de l’air dans les pièces, en pleine crise sanitaire liée au coronavirus.

Une dépense de 40.000 euros

Les appareils sont programmés pour « vérifier que le renouvellement de l’air est correctement effectué et, à défaut, qu’il est nécessaire de prendre des mesures correctrices », a expliqué un représentant de la Ville cité par Le Dauphiné Libéré. Le coût de cette opération s’élève à 40.000 euros.

Le budget avait été jugé trop important par la mairie lorsque des conseillers municipaux du groupe d’opposition Gauche écologiste et populaire avaient demandé l’achat des capteurs. Depuis, l’Etat a cependant indiqué vouloir contribuer au financement de l’installation de ces appareils dans les salles de classe. Valence devrait percevoir 39.000 euros environ.