Covid-19 : Pfizer va vendre son traitement à l’Unicef pour des pays en développement

MÉDICAMENT Les livraisons doivent commencer en avril

M.F avec AFP
— 
Le traitement contre le Covid-19 de Pfizer, le Paxlovid.
Le traitement contre le Covid-19 de Pfizer, le Paxlovid. — Yonhap News/Newscom/SIPA

Le laboratoire Pfizer va vendre jusqu’à 4 millions de doses de son traitement contre le Covid-19 à l'Unicef. Le Fonds des Nations unies pour l’enfance sera chargé de la distribution des comprimés de Paxlovid dans 95 pays, notamment africains, qui représentent environ 53 % de la population mondiale. « Les pays aux revenus faibles ou moyens-faibles pourront se fournir en traitements à prix coûtant tandis que les pays à revenus moyens-élevés paieront en fonction de la grille de prix définie par Pfizer », détaille le communiqué, sans préciser le montant de la transaction.

Le traitement Paxlovid est destiné avant tout aux populations à risque (personnes très âgées, immunodéprimées, atteintes de certaines maladies rares…). Il réduit d’environ 85 % le risque d’être hospitalisé ou de décéder du Covid, selon les études cliniques.

La semaine dernière, Pfizer a conclu des accords de licence sous l’égide des Nations Unies, permettant à 35 laboratoires de fabriquer une version générique et moins coûteuse de ces pilules. Les licences ont été attribuées à 19 laboratoires indiens, 5 chinois, et les autres se répartissent entre le Bangladesh, le Brésil, la République dominicaine, la Jordanie, Israël, le Mexique, le Pakistan, la Serbie, la Corée du Sud et le Vietnam.