Coronavirus en Guadeloupe : Les cas de Covid-19 remontent fortement

EPIDEMIE La préfecture a décidé de maintenir les restrictions sanitaires, notamment le couvre-feu de 23 heures à 05 heures du matin

20 Minutes avec AFP
— 
Un test antigénique pour détecter le Covid-19 (illustration).
Un test antigénique pour détecter le Covid-19 (illustration). — MATHIEU PATTIER/SIPA

La Guadeloupe continue de subir le coronavirus. Le nombre de cas de contamination au Covid-19 y remonte en effet fortement. Le préfet a donc décidé mercredi de maintenir les mesures de freinage en vigueur.

Pour la semaine du 7 au 13 mars, « le nombre de nouveaux cas positifs dépistés sur le territoire augmente de 90,8 % », indiquent dans un communiqué la préfecture et l’agence régionale de santé de Guadeloupe. Passant de 1.978 pour la semaine précédente, à 3.775, les autorités constatent donc la remontée en flèche des contaminations, qui va de pair avec celle des indicateurs, observée depuis deux semaines. Sur les deux premiers jours de la semaine en cours, le taux de positivité dépassait les 18 %, avec plus de 800 cas positifs recensés.

Des restrictions « jusqu’au 31 mars »

« De ce fait, les mesures actuellement en place sont maintenues jusqu’au 31 mars », annonce donc la préfecture. Par conséquent, la Guadeloupe conserve son couvre-feu, de 23 heures à 05 heures du matin, l’obligation du port du masque dans les espaces publics intérieurs et extérieurs, le pass sanitaire​ dans certains établissements recevant du public. « Par ailleurs, les tests PCR et antigéniques demeurent gratuits jusqu’à la fin du mois de mars », détaille encore le communiqué.

En Guadeloupe, la population est très peu vaccinée contre le Covid-19 et malgré la distribution du vaccin Novavax, les chiffres n’évoluent guère : moins de 50 % de gens de plus de 12 ans ont reçu une première dose, et seules 23 % des personnes ont un schéma vaccinal complet (2 doses et un rappel).