Covid-19 : La Guyane et Mayotte lèvent l’état d’urgence sanitaire

EPIDEMIE Celui-ci était initialement prévu jusqu’à fin mars

M.F avec AFP
— 
La Guyane lève l'état d'urgence sanitaire.
La Guyane lève l'état d'urgence sanitaire. — LOUAI-BARAKAT/SIPA

La Guyane et Mayotte n’auront finalement pas à attendre un mois de plus. Le gouvernement a décidé mercredi de lever l’état d’urgence sanitaire lié au Covid-19 dans ces deux territoires d’Outre-mer. Lors d’un conseil de défense et de sécurité nationale présidé par  Emmanuel Macron, « nous avons partagé un constat positif : la chute de l’épidémie se poursuit », a justifié le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

Le décret pris en Conseil des ministres « met un terme anticipé à cet état d’urgence » sanitaire, puisque déclaré le 5 janvier 2022, il avait été prorogé jusqu’au 31 mars 2022.

La situation épidémique dans le détail

En Guyane, « après une forte progression de l’épidémie en janvier, le pic a été atteint et une forte décrue s’est amorcée », indique le gouvernement. Le taux d’incidence était tombé au 1er mars à 57 pour 100.000 personnes, contre 170 au 15 février. Le plan blanc a déjà été levé et le préfet a mis un terme aux mesures de couvre-feu.

A Mayotte, l’amélioration de la situation sanitaire a conduit à lever les mesures de couvre-feu le 28 janvier 2022, et au 27 février 2022, le taux d’incidence sur sept jours glissants était tombé à 10 cas pour 100.000 habitants.

De leur côté, la Martinique est en état d’urgence depuis le 8 décembre et l’île de La Réunion depuis le 27 décembre. Il a également été déclaré le 2 février en Nouvelle-Calédonie.