Il y a trop de pesticides dans les sachets de thé et tisanes, alerte 60 millions de consommateurs

ATTENTION Si les sachets de thé bio semblent épargnés, certains sachets de thé conventionnel contiendraient des substances interdites en France

avec agence
— 
Des sachets de thé.
Des sachets de thé. — Skitterphoto / Pixabay

Glyphosate, thiaclopride, acétamipride, chlorfénapyr. Des résidus de ces pesticides se retrouvent bien trop souvent dans les sachets de thé à infuser, alerte 60 millions de consommateurs jeudi. Sur 48 produits testés en laboratoire, l’association a retrouvé 16 substances qui posent problème. Tous les thés noirs ou verts conventionnels, soit plus de la moitié des échantillons analysés, sont concernés. Ainsi que la majorité des infusions à base de verveine.

Le thé est principalement cultivé en Inde et en Chine, mais aussi au Kenya et au Sri Lanka. Dans le cadre de la culture conventionnelle, les producteurs n’hésitent pas à utiliser différents fongicides et insecticides en vue de réaliser de meilleurs rendements. De plus, le thé n’est pas lavé. C’est pourquoi les résidus se retrouvent facilement dans le sachet que nous consommons, note l'association.



Des substances interdites en France et en Europe

Autre constat inquiétant : huit échantillons de thé conventionnel contiennent des substances interdites sur le sol français et même en Europe. L’association précise que la quantité des substances reste dans les limites fixées par l’UE. Toutefois, certains thés sont davantage concentrés en résidus problématiques. C’est notamment le cas des thés verts à la menthe. Cinq références sur les douze testées sont pointées du doigt. Le thé vert à la menthe Cotterley d’Intermarché est le plus mauvais élève avec quatre résidus non autorisés, pointe l’association.

Les références de thés noirs s’en tirent mieux avec « un pesticide interdit dans trois références ». Les résultats sont plus rassurants du côté des tisanes. Outre les pesticides, les analyses révèlent aussi la présence d’insectes, de fragments de plastiques ou de pierres mais aussi de poils de rongeurs dans certains sachets de thé. Pour éviter de rencontrer des résidus de pesticides en buvant son thé, mieux vaut opter pour le thé bio, affirme 60 Millions de consommateurs. Ce sont les seuls sachets examinés qui ne contenaient aucune substance problématique. « Seuls les thés bio apportent la garantie du zéro pesticide », écrit l’association.