Covid-19 : La fin du masque en intérieur pourrait être envisagée mi-mars, selon Olivier Véran

EPIDEMIE La France va peut-être suivre le chemin du Royaume-Uni et lever cette obligation en vigueur depuis le début de la pandémie

M.F avec AFP
— 
Masque FFP2. (Illustration)
Masque FFP2. (Illustration) — Mourad ALLILI/SIPA

On va enfin voir la tête de nos collègues de bureau. La restriction concernant le port du masque en intérieur pourrait être levée à la mi-mars, a annoncé  Olivier Véran. « Si les hôpitaux sont en état normal de fonctionnement, et si la circulation du virus est très faible, nous pourrons enlever les masques pour les adultes et pour les enfants, pour tout ou partie des lieux fermés, y compris sans pass », a déclaré le ministre de la Santé sur Franceinfo.

« Nous pourrons commencer à alléger fortement le dispositif du pass vaccinal, peut-être pas tout en bloc, peut-être qu’on gardera des mesures pour la fin mars, début avril », a-t-il poursuivi. Le ministre a cependant envisagé la perspective de « conserver (le masque) dans les endroits qui sont très à risque, comme les discothèques, et là, ce serait jusqu’à fin mars, début avril ».

« La dynamique de circulation du virus s’affaiblit très fort et si on continue sur cette dynamique-là, on pourra sortir totalement de la vague d’ici quelques semaines », a affirmé Olivier Véran. Selon lui, « la stratégie d’allègement progressif proportionnée à la charge virale était la bonne ».