Covid-19 : Plus besoin de troisième dose pour les personnes infectées avec deux doses de vaccin

EPIDEMIE Olivier Véran a annoncé un assouplissement des règles sanitaires pour certaines personnes

M.F avec AFP
— 
La troisième dose n'est plus obligatoire dans certains cas.
La troisième dose n'est plus obligatoire dans certains cas. — Michel Spingler/AP/SIPA

La règle de « une infection = une injection » est de nouveau d’actualité. Le ministre de la Santé Olivier Véran a assoupli mercredi les  conditions de validité du pass sanitaire. Il a ainsi annoncé que les personnes infectées une fois et ayant reçu deux doses de vaccin, n’auraient pas besoin de recevoir une troisième dose pour conserver la validité de leur pass. Même consigne pour les personnes infectées deux fois et ayant reçu une seule dose de vaccin. La combinaison marche que cette dernière ait eue lieu avant les injections, entre les deux injections ou après.

« Les scientifiques nous disent que pour bénéficier du pass, il faut qu’on ait été exposé au moins trois fois, que notre système immunitaire ait été ciblé au moins trois fois », a justifié le ministre de la Santé. « Cette stimulation peut être une injection ou une infection » et « au minimum, il faut avoir reçu une dose de vaccin », a-t-il poursuivi.

Et pour les autres…

Les personnes qui n’ont eu qu’une dose de vaccin et une seule infection doivent absolument recevoir une deuxième dose sous quatre mois après la précédente exposition au virus, a encore détaillé le ministre. 

Olivier Véran a rappelé que sept millions de personnes, actuellement, risquent de perdre leur pass vaccinal le 15 février, si elles n’effectuent pas une dose de rappel. Et même en tenant compte des personnes contaminées par Omicron, cela ferait encore 4,7 millions de personnes, a-t-il insisté.