Coronavirus en Paca : Le taux d’incidence baisse pour la première fois depuis la vague Omicron mais l’ARS reste prudente

PANDEMIE Les chiffres sont à relativiser vis-à-vis du « développement de l’usage des autotests » selon l’Agence régionale de santé

Fabien Binacchi
— 
Une unité dediée aux malades du Covid-19, à la Clinique Saint-Jean de Cagnes-sur-Mer, le 21 décembre 2021
Une unité dediée aux malades du Covid-19, à la Clinique Saint-Jean de Cagnes-sur-Mer, le 21 décembre 2021 — SYSPEO/SIPA

L’Agence régionale de santé (ARS) Paca préfère pour l’instant rester prudente. La semaine dernière, du 24 au 30 janvier, le taux d’incidence a baissé pour la première fois depuis la flambée de  l’épidémie due au variant  Omicron, mais « les indicateurs se maintiennent malgré tout à un niveau élevé » note l’organisme.

Si le nombre de cas de nouveau coronavirus pour 100.000 habitants est ainsi passé de 3.955 à 3.458, c’est « probablement en lien avec le développement de l’usage des autotests », dont les résultats ne sont pas comptabilisés dans ces données, avance l’ARS.

La pression « semble se stabiliser » dans les hôpitaux

Le taux de positivité, c’est-à-dire la part des cas positifs sur l’ensemble des tests réalisés, est même très légèrement en hausse, passant de 29,1 %, du 17 au 23 janvier, à 30,8 % la semaine dernière. Le variant Omicron est présent dans 98 % des dépistages.

Parallèlement, la pression sur le système hospitalier « semble se stabiliser » note encore l’ARS Paca. En hospitalisation conventionnelle, le nombre de patients atteint du Covid-19 augmente de 6 %, alors qu’il baisse de 4 % dans les services de soins critiques.