Covid-19 : Moins de 350.000 nouveaux cas enregistrés ces dernières 24 heures

PANDEMIE Le plateau des contaminations liées au Covid-19 se confirme

20 Minutes avec AFP
— 
Campagne de dépistage à Paris, le 1er janvier 2022.
Campagne de dépistage à Paris, le 1er janvier 2022. — Lionel Urman/SIPA

Plus de 330.000 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés en France lors des dernières 24 heures, montrent ce samedi les chiffres des autorités sanitaires, un niveau qui reste historiquement élevé mais confirme leur tendance récente à ne plus progresser.

Depuis vendredi, 332.398 nouveaux cas ont été diagnostiqués en France, selon Santé publique France. Ce chiffre est légèrement moins élevé qu'une semaine plus tôt (389.320 il y a sept jours). La moyenne des cas sur les sept dernières jours, témoin le plus fidèle de la tendance réelle des contaminations enregistrées, s'établit à 345.391, un chiffre qui décline légèrement chaque jour depuis le milieu de semaine.

178 décès à l'hôpital au cours de ces dernières 24 heures 

Cela confirme donc que le nombre de cas enregistre un plateau, si ce n'est un pic, même s'il reste à des niveaux jamais vus avant l'arrivée fin 2021 du variant Omicron, particulièrement contagieux. Les tendances en matière d'hospitalisations et de décès, cruciales pour la gestion de l'épidémie, restent elles stables par rapport aux derniers jours.

Lors des dernières 24 heures, 178 personnes diagnostiquées au Covid-19 sont mortes à l'hôpital, une légère hausse par rapport à une semaine plus tôt (167 morts le 22 janvier). L'ensemble des hospitalisations continue à progresser, avec un total de 31.282 patients actuellement à l'hôpital avec un diagnostic Covid (contre 28.515 il y a sept jours).

Baisse des cas de Covid-19 en réanimation 

En revanche, la baisse, certes lente, se poursuit dans les services de soins critiques, dont les réanimations, qui accueillent en ce moment 3.634 patients Covid-19 (3.746 sept jours auparavant). Le variant Omicron provoque des formes moins graves de Covid-19, ce qui se traduit par des séjours moins longs à l'hôpital et un moindre risque de passage en réanimation.

Près de 53,964 millions de personnes ont reçu au moins une dose de vaccin depuis le début de la campagne de vaccination il y a plus d'un an, soit 80% de la population, et 52,686 millions ont un schéma vaccinal complet (78,1% de la population).