Coronavirus : Les personnes vaccinées n’ont plus besoin de tests pour voyager dans l’Union européenne

EPIDEMIE Les Vingt-Sept ont accordé leurs violons sur les règles de déplacement dans l'UE

M.F avec AFP
— 
Les règles sanitaires de déplacement au sein de l'Union européenne devraient être unifiées.
Les règles sanitaires de déplacement au sein de l'Union européenne devraient être unifiées. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Fin des cotons-tiges dans le nez pour les touristes vaccinés voyageant au sein de l’Union européenne. Les Etats membres se sont mis d’accord mardi pour ne pas imposer de restrictions de déplacement au sein de l’UE aux « voyageurs en possession d’un  certificat COVID numérique de l’UE en cours de validité », indique le Conseil de l’UE dans un communiqué.

Les règles applicables aux déplacements dans ces pays vont être lissées alors qu’avec Omicron, plusieurs pays, comme l’Italie, exigeaient que les voyageurs, même vaccinés ou guéris du Covid, présentent des tests négatifs pour entrer sur leur territoire. Cette recommandation entrera en vigueur le 1er février, de même que la mesure fixant à neuf mois (270 jours) la durée de validité des certificats de vaccination, faute d’une dose de rappel, pour les voyages dans l’Union.

70 % de la population européenne est pleinement vaccinée

Cette mise à jour des règles applicables répond à l’augmentation significative de la couverture vaccinale (près de 70 % de la population européenne est pleinement vaccinée, selon l’agence de santé ECDC) et au déploiement du certificat Covid numérique de l’UE (attestant d’un vaccin, d’un test ou d’un rétablissement après une infection par le Covid-19 de moins de six mois).

La Commission européenne a appelé les Etats membres à « mettre en application sans délai les règles agréées ». « C’est une recommandation, donc je ne peux pas garantir que cela aboutira à ce que tous les pays se mettent dans ce cadre commun mais (…) tous les Etats ont signalé leur intention de s’y conformer », a indiqué à l’AFP le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune, dont le pays exerce la présidence tournante du Conseil de l’UE.