Coronavirus : Les hospitalisations repassent au-dessus du seuil de 30.000 en France, un record

EPIDEMIE Retrouvez tous les évènements de ce mardi 25 janvier liés à l’épidémie de coronavirus et au variant Omicron

M.A & J.-L. D.
— 
Un membre du personnel médical s'occupe d'un patient COVID-19 dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital universitaire de Strasbourg, dans l'est de la France.
Un membre du personnel médical s'occupe d'un patient COVID-19 dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital universitaire de Strasbourg, dans l'est de la France. — Jean-Francois Badias/AP/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Arme critiquée du gouvernement contre le variant Omicron, le pass vaccinal a remplacé lundi le pass sanitaire et devient obligatoire pour les personnes de plus de 16 ans souhaitant se rendre au restaurant ou prendre le train.
  • Les hôpitaux ont enregistré près de 400 décès dus au Covid-19 en 24 heures, le nombre le plus élevé de décès quotidien enregistré dans la dernière vague de contaminations, selon les chiffres de Santé Publique France ce lundi soir.
  • Le nombre de patients hospitalisés, 29.748, a un peu augmenté par rapport à dimanche (28.838). Le chiffre des admissions sur sept jours, qui lisse les à-coups statistiques, est aussi en hausse avec 15.932 entrées à l’hôpital en une semaine, contre 15.376 dimanche.

A LIRE AUSSI

VIDEO

 

Ce live est maintenant terminé, merci de l'avoir suivi avec nous. On se retrouve demain.
20h51 : Les hospitalisations repassent au-dessus du seuil de 30.000

Une première depuis fin 2020. En revanche le nombre de patients en services de soins critiques reflue légèrement, selon les chiffres officiels publiés mardi.

20h18 : Valneva démarre l’essai clinique de phase 3 de son vaccin

Le laboratoire franco-autrichien a démarré l’examen de son vaccin contre le Covid-19 comme dose de rappel après une primo-vaccination avec un autre vaccin que le sien.

19h28 : Les bars, restaurants et lieux culturels rouvrent aux Pays Bas
19h22 : 501.635 cas en 24 heures

La France a enregistré un nouveau record de contaminations ce mardi et passé la barre des 500.000 cas de Covid-19 journalier, selon les chiffres de Santé publique France.

19h17 : Elton John a le Covid-19

Le chanteur de 74 ans annoncé sur son compte Insta qu’il était positif et que par conséquent il annulait deux concerts prévus à Dallas, dans le sud des Etats-Unis, dans le cadre de sa tournée mondiale d’adieu. « Heureusement, je suis pleinement vacciné et j’ai reçu un rappel, et mes symptômes sont légers », a-t-il assuré.

 

17h30 : « Aller vers » les populations atténue les inégalités de vaccination, confirme une étude

Les démarches consistant à « aller vers » les populations les plus éloignées de la vaccination contre le Covid-19 contribuent à compenser des inégalités sociales marquantes en matière de santé, selon une étude sur la vaccination en région parisienne publiée mardi.

L’Observatoire régional de santé (ORS) a étudié les étapes successives de vaccination de 2021. Il conclut que les opérations éphémères et itinérantes – avec barnums, bus dans les quartiers ou au sein des centres commerciaux et fêtes foraines, ainsi que le fait d’autoriser les professionnels de santé (infirmiers, dentistes, laboratoires, médecins du travail) à vacciner

16h40 : Poursuites et sanctions dans 940 affaires de corruption liées au Covid en Afrique du Sud

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a promis mardi des poursuites judiciaires et des sanctions après de multiples détournements, via fraudes et corruption, dans le cadre de contrats publics pour la lutte contre le Covid de l'ordre de 830 millions d'euros.

Plus de la moitié des 5.467 contrats examinés par l'Unité des enquêtes spéciales (SIU) sous la tutelle du ministère de la Justice, conclus pour l'achat de matériel ou des services dans le cadre de la lutte contre la pandémie, montrent des irrégularités.

14h16 : L'accord d'un seul parent suffit pour vacciner son enfant

Le ministère de la Santé espère ainsi faire décoller la vaccination chez les enfants de 5 à 11 ans ou verte pour cette tranche d'âge depuis fin décembre.

13h59 : Boris Johnson promet de « coopérer » avec la police dans l’enquête sur les fêtes à Downing Street

 

13h55 : Le procès des attentats du 13 novembre a repris

Interrompu en raison de cas de Covid-19 parmi les accusés, le tentaculaire procès des attentats à Paris en 2015 a pu reprendre aujourd’hui. L’audience doit reprendre avec l’interrogatoire du Pakistanais Muhammad Usman, arrêté en Autriche avec l’un de ses co-accusés un mois après le 13-Novembre, et qui devait, selon l’accusation, commettre un attentat.

 

13h16 : Voyager dans l’UE devient plus simple (pour les vaccinés)

Les 27 Etats membres se sont mis d’accord sur des règles communes de déplacements au sein de l’Union européenne. Des tests de dépistages négatifs ne seront plus demandés aux personnes détentrices d’un certificat sanitaire européen.

12h30 : Pfizer-BioNTech débute l'essai clinique d'un vaccin contre Omicron

L'alliance Pfizer-BioNTech a débuté le recrutement pour un essai clinique qui vise à tester, sur des adultes de 55 ans et moins, la sécurité et la réponse immunitaire de leur vaccin contre le Covid-19 qui vise spécifiquement le variant Omicron, ont annoncé mardi les deux entreprises.

Si les données actuelles indiquent que les doses de rappel du vaccin original protègent contre les formes graves d'Omicron, l'entreprise préfère agir par excès de prudence, a estimé la responsable des vaccins chez Pfizer, Kathrin Jansen, dans le communiqué.

12h00 : Les candidats à la présidentielle se rappellent qu’il y a autre chose comme sujet que le coronavirus

Les candidats à la présidentielle s’efforcent mardi de mettre en avant des thématiques autres que le Covid, comme le pouvoir d’achat, priorité numéro un des Français, mais aussi de fiscalité et d’éducation pour mettre en difficulté un président quasi candidat.

Des sujets qui peuvent être porteurs à 75 jours du premier tour notamment pour départager à gauche des candidats, qui sont à la peine dans les sondages, notamment la socialiste Anne Hidalgo invitée en soirée de l’émission politique de France 2. « Vous allez voir qu’à un moment, l’essentiel va s’imposer », a pronostiqué le candidat écologiste Yannick Jadot sur France Inter répondant aux difficultés de mettre les questions environnementales au coeur de la campagne.

11h00 : Au Royaume-Uni, une enquête ouverte sur plusieurs fêtes à Downing Street ​

La police britannique a annoncé mardi enquêter sur plusieurs fêtes organisées à Downing Street et au sein de la haute-administration pendant les confinements, à l’origine d’une grave crise menaçant le Premier ministre Boris Johnson.

« Je peux confirmer que la Met (police de Londres) enquête actuellement sur un certain nombre d’événements qui se sont déroulés à Downing Street et à Whitehall au cours des deux dernières années, en relation avec des violations potentielles des règles liées au Covid-19 », a déclaré la cheffe de la Metropolitan Police, Cressida Dick, lors d’une audition devant des élus de la capitale.

9h03 : « On ne sait pas » s’il faut une quatrième dose, déclare Jean-François Delfraissy

« Le vaccin contre le Covid a une action formidable pour prévenir les formes sévères, mais une action limitée dans le temps », a-t-il déclaré, interrogé sur une éventuelle quatrième dose. Mais « est-ce que chez les plus anciens, comme moi, il faut une quatrième dose ? On ne le sait pas », a-t-il avoué.

9h02 : Le sous-variant BA.2 « a l’air de prendre le pouvoir » dans d’autres pays, déclare Jean-François Delfraissy

« Il semble qu’il y ait un sous-variant d’Omicron, le BA.2, un petit cousin d’Omicron, qui a l’air de prendre le pouvoir » dans certains pays, a ajouté Jean-François Delfraissy. « En Inde il serait en train de devenir majoritaire ».



« S’il prend la place au Danemark, ça veut dire qu’il est plus transmissible », a-t-il poursuivi, ajoutant : « On le regarde de près ».

9h : Une vague d’hospitalisation « très lourde jusqu’à la mi-mars » avec « une baisse progressive très lente » ensuite, selon Jean-François Delfraissy

Jean-François Delfraissy s’attend à une vague d’hospitalisations « très lourde jusqu’à la mi-mars ». « On va être à un très haut niveau, avec quelque chose qui sera un plateau, et un impact sur le système de soin qui sera extrêmement lourd », a-t-il déclaré. 



Il s’attend à « une baisse progressive très lente des hospitalisations ».

8h57 : « La vague Omicron n’est pas terminée, elle est différente, et notre vision doit être différente », selon Jean-François Delfraissy

Par rapport aux autres vagues, « le variant Omicron c’est une autre histoire », a déclaré le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, ce mardi matin sur Franceinfo, évoquant un « avant et après Omicron » car « c’est un virus beaucoup plus transmissible mais nettement moins sévère ».



« Dans la vision qu’on a de l’épidémie, on doit changer », a-t-il poursuivi, ajoutant que « la vague Omicron n’est pas terminée, ce que je veux indiquer c’est qu’elle est différente, et notre vision doit être différente », « nos marqueurs ne sont pas tout à fait les mêmes ».

8h51 : « Le masque en intérieur va durer un peu plus longtemps, nous lâcherons le plus tard car c’est un moyen d’éviter les surcontaminations », a fait savoir Olivier Véran
8h48 : « Lorsqu’il y aura moins de malades en réanimation, nous pourrons discuter de lever le passe », a poursuivi Olivier Véran​

« Tant que nous avons des Français appelés par leur médecin qui leur disent : je ne peux pas vous opérer, je serais en difficulté pour vous dire qu’on lève le passe vaccinal », a-t-il expliqué.

8h45 : Attraper volontairement le Covid-19, « c’est une prise de risque », a mis en garde Olivier Véran

« Il y a des trentenaires dans les hôpitaux, même s’ils ne sont pas en réanimation. Ils disent : je ne pensais pas l’avoir », a-t-il ajouté.

8h41 : « Si une quatrième injection permet de protéger les plus fragiles, nous la ferons », déclare Olivier Véran

« Il nous faut des données scientifiques pour dire si la quatrième dose est nécessaire, nous ne les avons pas pour l’heure », ajoute le ministre de la Santé.

8h36 : « Au 15 février, 9 millions de Français pourraient perdre leur pass vaccinal s’ils ne font pas leur troisième dose », met en garde Olivier Véran
8h34 : « Rien ne laisse à penser qu’il puisse être différent », répond Olivier Véran sur le variant BA.2

Mais « on pourrait probablement se recontaminer avec le sous-variant BA.2 après avoir contracté le variant Omicron », a prévenu le ministre de la Santé. « Ce variant BA.2 a la couleur, l’odeur, le goût d’Omicron mais ce n’est pas exactement Omicron », a expliqué le ministre de la Santé, évoquant un « sous-lignage » du précédent variant, avec une mutation « sur la protéine qui est la clé d’entrée dans la cellule humaine ».

8h30 : « Le virus n’a pas de prisme pour les Français », assure Olivier Véran

« Le virus n’a pas de prisme pour les Français », assure Olivier Véran, interrogé sur la forte circulation du virus. « Nous avons privilégié la liberté de circulation notamment pour les fêtes, là ou d’autres pays ont mis en place des mesures dures », a-t-il assumé.

8h29 : « S’il y avait un lien entre l’école et le nombre de cas, nous le verrions dans tou les pays, ce n’est pas le cas », poursuit Olivier Véran
8h23 : « A l’échelle nationale, nous allons atteindre le pic d’Omicron, ou un plateau haut, d’ici quelques jours », affirme Olivier Véran
8h21 : « Nous n’avons pas passé le pic, même si c’est le cas dans certaines régions », estime Olivier Véran

« Il y a deux pics, le pic Delta, qui envoie les gens en réanimation, bonne nouvelle, nous l’avons passé. Nous sommes en train d'écraser ce variant. Et puis la vague Omicron, le variant moins grave mais plus contagieux, qui est encore très active Ce pic se poursuit, en Ile-de-France, il est passé. Mais la vague est très active », a déclaré Olivier Véran, le ministre de la Santé, ce mardi sur LCI, ajoutant : « Nous n’avons pas passé le pic, même si c’est le cas dans certaines régions ».

8h : Boris Johnson accusé d’avoir fêté son anniversaire en plein confinement

Déjà empêtré dans le scandale du « Partygate » pour des fêtes clandestines à Downing Street, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, est accusé par la chaîne ITV d’avoir participé le 19 juin 2020 à une fête d’anniversaire en son honneur, organisée par son épouse Carrie, en plein confinement.

7h50 : La ministre chargée de l’autonomie des personnes âgée, Brigitte Bourguignon, testée positive

Brigitte Bourguignon, la ministre déléguée chargée de l’autonomie des personnes âgées, a été testée positive et placée à l’isolement, a-t-elle annoncé sur Twitter, ce lundi soir, précisant qu’elle continuait à assurer ses fonctions à distance.



 

7h45 : Christiane Taubira préfère la vaccination obligatoire au pass vaccinal

Dans la lutte contre la propagation du coronavirus, Christiane Taubira veut finalement contraindre mais « en expliquant ». La candidate à la présidentielle, qui avait été épinglée à l’automne après des propos controversés sur la vaccination, s’est dite favorable au principe de la vaccination obligatoire plutôt qu’au pass vaccinal mis en place par l’exécutif depuis lundi.

« En fait le pass vaccinal, c’est une obligation vaccinale. Je pense que le président de la République aurait pu prendre la décision d’une obligation vaccinale », a déclaré lundi l’ex-ministre de la Justice sur France 5. « Je n’ai pas les conseils du Conseil de défense, ni d’un conseil scientifique, mais tirant la logique de la décision que prend le président de la République, il semble qu’il vaille mieux imposer le vaccin, donc faisons le franchement ».

7h30 : En pleine vague Omicron, est-ce vraiment utile de vacciner les enfants ?

La vaccination pour tous les enfants entre 5 et 11 ans a été autorisée en France le 22 décembre 2021. Mais un mois après, autour de 3 % des enfants seulement a reçu au moins une injection du vaccin pédiatrique de Pfizer contre le Covid-19. Dans un contexte où les infections sont très répandues, les cas rarement graves, est-il réellement utile de vacciner les plus jeunes ? Notre journaliste Oihana Gabriel fait le tour de cinq questions que les parents peuvent se poser.

7h20 : Confinements prolongés dans les îles du Pacifique face à la multiplication des cas

Les îles Samoa et Salomon ont prolongé leurs confinements mardi face à une pandémie de Covid-19 continue de s’aggraver dans les nations insulaires isolées du Pacifique, qui avaient jusque-là été épargnées par le virus. Le Premier ministre des îles Salomon, Manasseh Sogavare, a déclaré lundi soir que la capitale Honiara était touchée par le coronavirus et a prolongé le confinement de quatre jours dans l’espoir d’endiguer la contagion à l’échelle nationale.

« Je demande à tous les résidents vivant dans la zone d’urgence de respecter le confinement et de rester chez eux afin que nous puissions réduire la transmission du virus et contrôler l’épidémie actuelle », a déclaré Manasseh Sogavare dans un discours lundi. Jusqu’à la semaine dernière, le pays de 700.000 habitants n’avait enregistré aucun décès et seulement 31 cas depuis le début de la pandémie. Mais près de 300 nouveaux cas ont été confirmés depuis, et les chiffres réels pourraient être bien plus élevés dans un contexte de capacité de test limitée.

7h13 : Le pass vaccinal est entré en vigueur ce lundi

Arme critiquée du gouvernement contre le variant Omicron, le pass vaccinal a remplacé lundi le pass sanitaire et devient obligatoire pour les personnes de plus de 16 ans souhaitant se rendre au restaurant ou prendre le train. La plupart des dispositions du projet de loi, adopté le 16 janvier par le Parlement, ont été validées vendredi par le Conseil constitutionnel, à l’exception, en pleine campagne présidentielle, de la possibilité d’exiger un pass sanitaire lors de meetings politiques.

Désormais un test négatif ne suffit plus, sauf pour accéder aux établissements et services de santé. Il faut justifier pour les plus de 16 ans d’un statut vaccinal contre le Covid-19 afin d’avoir accès aux activités de loisirs, restaurants et bars (sauf restauration collective), ou aux transports publics interrégionaux (avions, trains, cars).

7h15 : Près de 400 morts en 24 heures

Les hôpitaux ont enregistré près de 400 décès dus au Covid-19 en 24 heures, un bond marqué pour la dernière vague de contaminations, selon les autorités sanitaires. La maladie a emporté 393 personnes, pour un total de 129.022 décès depuis le début de la pandémie au printemps 2020. C’est le nombre le plus élevé de décès quotidien enregistré dans la dernière vague de contaminations, qui touche l’Hexagone depuis le mois de novembre. Le précédent chiffre le plus élevé était de 298 morts sur 24 heures, il y a une semaine.

Le nombre de patients hospitalisés, 29.748, a un peu augmenté par rapport à dimanche (28.838). Le chiffre des admissions sur sept jours, qui lisse les à-coups statistiques, est aussi en hausse avec 15.932 entrées à l’hôpital en une semaine, contre 15.376 dimanche.

Bonjour et bienvenue dans ce live

Comme chaque jour, 20 Minutes vous accompagne, ce mardi, pour décrypter toute l’actualité liée à l’épidémie de coronavirus en France et dans le monde, et notamment à la progression du variant Omicron. Installez-vous confortablement, on vous dit tout !