Coronavirus : 261.481 nouveaux cas enregistrés ce jeudi, le nombre de malades hospitalisés augmente

SANTE Revivez l'actualité de ce jeudi liée à l'épidémie de coronavirus et au variant Omicron

M.A, X.R, M. Co.
— 
261.481 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés ce jeudi (image d'illustration).
261.481 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés ce jeudi (image d'illustration). — FRED SCHEIBER/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Après trois jours de débats houleux, l’Assemblée nationale a adopté en première lecture, dans la nuit de mercredi à jeudi, le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal.
  • Les débats avaient été suspendus après un entretien du chef de l’Etat au Parisien, mardi, où il avait déclaré : « Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie ».
  • Quelque 332.252 nouvelles contaminations au Covid-19 ont été enregistrées mercredi, un nouveau record, tandis que le nombre de malades hospitalisés a continué d’augmenter, notamment dans les services de soins critiques.
  • L’état d’urgence sanitaire a été décrété dans plusieurs territoires français d’Outre-mer en raison de l'« augmentation considérable » de cas.

A LIRE AUSSI

VIDEO

Ce live est désormais terminé, merci de nous avoir suivis. A très vite sur 20 Minutes!
20h52 : 261.481 nouveaux cas enregistrés ce jeudi, le nombre de malades hospitalisés augmente

C’est moins que mercredi (332.252 cas enregistrés), mais ces décalages quotidiens sont peu significatifs car ils peuvent être dus à des rattrapages statistiques.

Le nombre d’hospitalisations augmente : 21.169 malades du Covid sont hospitalisés en France, dont 3.759 en soins critiques, réservés aux cas les plus graves, contre respectivement 16.000 et 3.200 deux semaines auparavant.

Par ailleurs, 120.000 premières injections de vaccin ont été faites en deux jours : plus de 53.000 jeudi, après plus de 66.000 mercredi.

20h35 : Lille-Lorient reporté

La rencontre de Ligue 1, initialement prévue, samedi, est ajournée. Il ne reste pour l'heure que huit rencontres au programme de la 20e journée ce week-end.

20h18 : L'accord des deux parents désormais demandé pour vacciner les 5-11 ans

L'accord des deux parents, et non plus d'un seul, va désormais être nécessaire pour vacciner les enfants de 5 à 11 ans contre le Covid-19, a indiqué jeudi le ministère de la Santé.

Concrètement, un seul parent peut être présent lors du rendez-vous de vaccination d'un enfant de 5 à 11 ans, mais il doit être muni d'une attestation sur l'honneur selon laquelle le deuxième parent est d'accord.

Ce changement fait suite à une demande du Conseil d'Etat, selon le ministère.

Pour les enfants de 12 à 15 ans, l'accord d'un seul parent continue à suffire. Enfin, les adolescents de 16 ans et plus peuvent se faire vacciner sans accord parental.

 

19h56 : Angel Di Maria et Julian Draxler positifs, annonce le Paris SG

Les deux joueurs « ont été placés à l'isolement et sont soumis au protocole sanitaire adapté ». 

Ils ne sont pas les seuls joueurs du club touchés : Layvin Kurzawa, Juan Bernat, Sergio Rico, Gianluigi Donnarumma, Danilo Pereira et le jeune Nathan Bitumazala ont aussi été testés positifs.

19h42 : Roxana Maracineanu a écrit à Noël Le Graët

Non pas pour lui présenter ses voeux, mais pour lui demander de veiller au respect de la distanciation physique, après les images de spectateurs regroupés dans la même tribune au stade de Lens mardi.

La ministre des Sports a échangé des messages avec le président de la Fédération française de football pour lui dire qu'il n'était pas possible de voir des images de spectateurs amassés de cette façon.

19h22 : Les Pays-de-la-Loire enregistrent un taux d'incidence encore jamais vu dans la région

La région enregistre un taux d’incidence de 1.614 cas positifs pour 100.000 habitants, selon l'ARS. Actuellement, 588 personnes positives au coronavirus sont hospitalisées dans la région, et 107 accueillies en réanimation. 

Notre journaliste Pierre-Alexandre Aubry revient plus en détail dans l'article ci-dessous sur la situation dans la région.

 

19h10 : Le Québec interdit les magasins d'alcool et de cannabis aux non-vaccinés

Y a-t-il meilleure incitation à aller se faire vacciner ? La province, fortement touchée par Omicron, a décidé de réserver l'accès à ces magasins considérés comme non essentiels aux seules personnes vaccinées. 

19h03 : Jean Castex va réunir mardi les partis sur les conditions de campagne et de vote

Le premier ministre veut initier une concertation autour du déroulement de la campagne présidentielle et du vote, dans un contexte de circulation toujours forte de l'épidémie de coronavirus.

18h49 : 9.202 classes fermées en France ce jeudi

C'est le nombre de fermetures au plus haut depuis le printemps dernier, assure l'Education nationale. Par ailleurs, 47.453 cas confirmés ont été dénombrés en cumul sur quatre jours chez des élèves et 5.631 cas chez les personnels, annonce l'Education nationale ce jeudi soir. 28 structures scolaires (20 écoles, 6 collèges et 2 lycées) sont fermées à ce jour.

Le ministère a également commandé 55 millions de masques chirurgicaux afin d'équiper les personnels des écoles et des établissements scolaires, avec des premières livraisons dès la mi-janvier. 

18h37 : Sao Paulo annule son carnaval de rue

C'est un autre symbole qui est victime du Covid-19. La mairie de la ville brésilienne a annoncé ce jeudi l'annulation de son célèbre carnaval de rue. Le défilé des écoles de samba, qui a lieu dans une enceinte particulière, le sambodrome, est en revanche maintenu.

Rio avait déjà annoncé mardi l'annulation de son carnaval de rue.

18h30 : Israël va lever les restrictions sur les voyages à l'étranger

Les Israéliens étaient jusqu'à présent interdits de voyager à destination de huit pays. 

Lundi, le gouvernement israélien avait déjà annoncé la réouverture de ses frontières aux ressortissants étrangers vaccinés, fermées depuis le 28 novembre.

18h16 : Près de 180 détenus positifs à la prison de Villepinte (Seine-Saint-Denis)

C'est le plus gros foyer actuel dans les prisons françaises. La maison d'arrêt compte 179 détenus positifs au Covid-19, sur 988, et 29 cas ont été dénombrés parmi les salariés. Le nombre de cas positifs parmi les détenus étaient montés à 202 au 1er janvier.

Dans la foulée, toutes les activités collectives (bibliothèque, salle de sport) ont été supprimées, tout comme le travail aux ateliers. Des combinaisons intégrales et des masques FFP2 ont été distribués aux surveillants lorsqu'ils sont dans les bâtiments de détention et aux détenus qui continuent à travailler (buanderie, cuisine, distribution des repas...)

Par ailleurs, les parloirs ont été supprimés pour les détenus positifs ou cas contact. Ils sont maintenus pour les autres, mais avec une paroi de plexiglas sur toute la hauteur.

18h03 : Et maintenant, l'obligation vaccinale en France ?

Au milieu des discussions très tendues sur le pass vaccinal, l'argument de l'obligation vaccinale est revenu plusieurs fois. Alors que l'Italie et l'Autriche vont s'y mettre, Edouard Philippe est pour, Jean Castex contre. Est-ce la prochaine étape pour les Français ? Notre journaliste Xavier Regnier a posé la question à deux experts en santé.



 

17h41 : Treize cas à Troyes, qui veut reporter son match contre Montpellier

Le club de Troyes a demandé le report de son match prévu à Montpellier dimanche en Ligue 1, faisant état jeudi de 13 cas de Covid-19 « avérés » au sein de son effectif. Le protocole mis en place par la LFP prévoit en effet que ce report peut-être demandé à partir de 11 cas sur une liste de 30 joueurs. Pour rappel, les matchs Angers – Saint-Etienne et Lille – Lorient ont déjà été reportés.

17h34 : Le quart d’heure d’attente après le rappel n’est plus obligatoire

Si cette attente était pour vous source d’ennui voir d’angoisse, puisque son objet est de vérifier l’absence d’effets secondaires, la nouvelle va vous ravir : il n’est plus obligatoire de rester sur place un quart d’heure après l’injection de la dose de rappel si les précédentes se sont passées sans problème, a indiqué jeudi le ministère de la Santé. Une mesure qui vise à fluidifier le trafic dans les centres de vaccination. Ce délai reste néanmoins obligatoire pour les primo-vaccination, afin de vérifier qu’il n’y a pas d’allergie au vaccin. Mais aucun « cas concernant des effets indésirables graves » n’a jamais été signalé aux autorités sanitaires « dans la période de surveillance de 15 minutes post-vaccination », selon la note de la DGS.

17h07 : L'accès à l'emploi post-études entravé par le Covid en 2020, selon l'Insee

Premières victimes de la crise du Covid-19, les jeunes ont eu plus de mal à accéder à un emploi en 2020 à la sortie des études avec la crise sanitaire, confirme une étude de l'Insee publiée jeudi. En moyenne sur l'année 2020, 68,3% des jeunes sortis de formation initiale depuis un à 4 ans - entre 2016 et 2019 - étaient en emploi. C'est 1 point de moins qu'en 2019, alors que le taux d'emploi est resté quasi stable pour les personnes ayant achevé leurs études depuis plus longtemps, relève l'Institut national de la statistique.

Le recul du taux d'emploi des jeunes sortis d'étude a été particulièrement marqué au 2e trimestre 2020, sous l'effet du premier confinement. Plus souvent en contrat à durée limitée (CDD, intérim), les jeunes sortants ont de fait été plus exposés, poursuit l'institut.

16h50 : A Strasbourg, le Covid-19 n'a pas changé les habitudes des transfrontaliers

Malgré l'épidémie, les déplacements entre Strasbourg, côté français, et Kehl, côté allemand, sont toujours aussi importants. Un reportage de notre journaliste Luc Sorgius.



 

16h42 : Le Portugal prolonge les restrictions pour les voyageurs et le télétravail

Même vaccinés, les voyageurs arrivant au Portugal par avion continueront de devoir présenter un test négatif au Covid-19 au moins jusqu'au 9 février, a annoncé jeudi le Premier ministre Antonio Costa.

L'obligation du télétravail, en vigueur depuis le début de l'année, a quant à elle été prolongée jusqu'à la fin de la semaine prochaine, a ajouté le chef du gouvernement socialiste lors d'une conférence de presse à l'issue d'un conseil des ministres. Le télétravail redeviendra une simple recommandation le 14 janvier, tandis que les écoles vont rouvrir leurs portes lundi.

16h34 : L'Autriche impose le port du masque FFP2 en extérieur

Le gouvernement autrichien a décidé jeudi de rendre obligatoire (à partir de lundi) le port du masque FFP2 à l'extérieur pour tenter d'enrayer la propagation du variant Omicron et d'empêcher un nouveau confinement de la population. Dans ce pays, ce masque plus filtrant (en théorie réservé aux soignants en France) est déjà obligatoire dans les transports en commun et lieux publics fermés. Par ailleurs, la vaccination va devenir obligatoire en Autriche à compter du 1er février.

16h05 : Boris Johnson et le « charabia » des antivax

En visite dans un centre de vaccination à Northampton, Boris Johnson a indiqué que « peut-être 30, 40 % » des patients hospitalisés souffrant du Covid « ne sont pas vaccinés ». « Je veux aussi dire aux militants antivax », qui « mettent ce charabia sur les réseaux sociaux, qu’ils ont complètement tort », a-t-il chargé.

15h37 : Deux cas au RC Lens, match reporté pour Brest en handball

Deux joueurs du RC Lens, le gardien Wuilker Fariñez et le défenseur Brayann Pereira, ont été testés positifs au covid-19 et placés à l'isolement.

Par ailleurs, le match de Ligue des Champions en handball féminin entre Brest et Bucarest a été reporté en raison de plusieurs cas positifs au sein du club roumain.

15h20 : Le monde d’après, il ressemble à quoi ?

Figés chez nous en mars 2020, on se plaisait à imaginer un monde révolutionné par la pandémie, rêvant d’une prise de conscience climatique et sociale généralisée. Deux ans de sinistrose sanitaire plus tard, à quoi ressemble vraiment « le monde d’après » ? Transports, travail, éducation… Qu’est-ce qui a changé ?

 

15h13 : Neufs cas positifs au Bayern, qui complète son équipe avec des jeunes de 16 ans

Pas encore professionnels et déjà sur le point d'être titulaires sous le maillot d'un des plus grands clubs du monde ? C'est le destin qui pourrait attendre plusieurs espoirs bavarois de 16 ans, appelés chez les grands par Nagelsmann pour faire face à une cascade d'absent. Entre blessés, internationaux indisponibles et surtout neuf cas positifs au Covid-19, le coach du Bayern s'est retrouvé avec seulement neuf joueurs disponibles pour la reprise de l'entrainement. Il est donc allé piocher dans les équipes de jeunes pour avoir un groupe complet.

14h22 : « À l’hôpital on est dans le dur (…). On a très peur du mois de janvier », alerte Gilles Pialoux

« À l’hôpital on est dans le dur (…). Sur le terrain hospitalier, on a très peur du mois de janvier, notamment à cause de ce télescopage entre la vague Delta et la vague Omicron », a déclaré Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Tenon (APHP), au micro de BFMTV.

« Ce qui nous emmerde à l’hôpital, c’est pas seulement les non-vaccinés, c’est qu’on a commencé cette crise à 5000 lits de réanimation et qu’on est toujours à 5000 lits de réanimation », a ajouté en réponse aux propos d’Emmanuel Macron.

14h17 : Les premières injections de Novavax en France débuteront peut-être « début février »

Les premières injections en France du vaccin anti-Covid de Novavax, le cinquième à avoir été approuvé dans l’Union européenne, pourraient avoir lieu « début février », a indiqué jeudi le ministère de la Santé. Ce vaccin a été approuvé le 20 décembre dans l’UE et son utilisation en France est toujours conditionnée à l’avis de la Haute autorité de santé (HAS).

Selon le ministère, la France doit recevoir « 3,2 millions de doses » de ce vaccin au premier trimestre, et a posé une option pour « 3,2 millions de doses supplémentaires » au deuxième trimestre. Les premières livraisons sont attendues « fin janvier » selon le ministère, mais « des signaux indiquent qu’il pourrait y avoir des retards ». Sous réserve de l’approbation de la HAS, « on pourrait commencer début février » à injecter ce vaccin en France, a-t-on poursuivi de même source.

14h05 : Pep Guardiola, l'entraîneur de Manchester City, testé positif

L'entraîneur catalan ne sera donc pas avec son équipe vendredi pour le 3e tour de la Coupe d'Angleterre contre Swindon Town (D4), tout comme son adjoint Juanma Lillo, lui aussi positif. C'est un autre assistant, Rodolfo Borrell, qui sera sur le banc.

7 joueurs et 14 membres du staff du club anglais sont actuellement à l'isolement.

13h51 : Vaccination obligatoire pour les fonctionnaires au Panama

Le président au pays Laurentino Cortizo a décrété mercredi l'obligation de se vacciner contre le Covid-19 pour tous les fonctionnaires du pays.

En moins d'un mois, le nombre quotidien de contaminations a bondi de quelques centaines à plus de 4.300.

13h22 : Salah Abdeslam présent à la reprise de l'audience du procès du 13-Novembre

Le principal accusé a été déclaré « apte » à comparaître après avoir été testé positif au Covid-19 fin décembre.

L'interrogatoire d'un autre accusé, le Suédois Osama Krayem, est prévu ce jeudi.

13h17 : Le variant Omicron est arrivé en Irak

Cinq cas d'Omicron ont été détectés chez une famille qui revenait de voyage dans le gouvernorat de Dohouk, dans la région autonome du Kurdistan (nord), et « un certain nombre » d'autres cas chez « des diplomates étrangers à Bagdad », a indiqué dans un communiqué le ministère irakien de la Santé, sans toutefois préciser leur nombre ou leur nationalité.

12h47 : « La désinformation est rentrée dans les familles » selon un chercheur

Ces deux années de pandémie, sur une maladie nouvelle qu’on ne connaissait pas au départ, et où chiffres, nouvelles mesures et avancées scientifiques n’ont cessé de faire la Une, ont aussi vu pulluler les fake news et les théories du complot. Au point que pour Sebastian Dieguez, chercheur en neurosciences, « le concept de désinformation et de complotisme est entré dans les familles, il déchire les amitiés, les groupes sociaux ». Une interview à lire ci-dessous.

 

12h40 : Aubameyang et Lemina positifs

On est sur un live coronavirus ou un live sport là ? Bon, coup dur pour la sélection gabonaise avec l'annonce des cas positifs de deux stars, Aubameyang et Lemina. Ils ne présentent pas de symptômes et sont placés à l'isolement, à quatre jours du premier match des Panthères à la Coupe d'Afrique des Nations. Pour les deux joueurs, c'est un test antigénique qui est revenu positif, la fédération indiquant qu'ils attendent le résultat d'un test PCR.

12h35 : Papadakis et Cizeron renoncent aux Championnats d'Europe de patinage par précaution sanitaire

L'annonce est signée par la fédération française des sports de glace. Le couple quadruple champion du monde ne visera donc pas une sixième couronne européenne.

12h29 : Le président serbe dénonce « une chasse politique » contre Djokovic

« Ce qui n’est pas fair-play, c’est la chasse politique à laquelle participent tous, à partir du Premier ministre d’Australie, prétendant que les règles sont valables pour tous ». La décla, à la limite entre le fan hard-core du Joker sur Twitter et la théorie du complot, est signée Aleksandar Vucic, président de la Serbie. Le chef d’Etat a noté que plusieurs joueurs ont été autorisés à entrer en Australie sous les mêmes conditions mais pas le numéro un mondial, mais assure que les autorités serbes font tout leur possible pour permettre à Nole de participer à l’Open d’Australie.

L’Australie a annulé jeudi le visa de Djokovic, qui avait obtenu une dérogation médicale au vaccin mais était arrivé à l’aéroport de Melbourne dépourvu des documents nécessaires à l’entrée dans le pays. Le joueur, sceptique sur le vaccin, a intenté un recours.

12h22 : Valérie Pécresse attaquée sur le soutien de LR au pass vaccinal

Après Christophe Castaner, qui avait souligné une «explosion» du groupe Les Républicains lors du vote sur le pass sanitaire à l'Assemblée, c'est au tour du député LREM Pieyre-Alexandre Anglade de viser Valérie Pécresse, qui avait annoncé le soutien du parti de droite au texte.



 

12h13 : Les règles anti-Covid chinoises remises en cause après une fausse couche

Elle n'avait pas de test valable de dépistage: une Chinoise enceinte de huit mois a fait une fausse couche à la porte d'un hôpital de Xi'an, ville confinée, poussant les autorités à présenter jeudi des excuses. Selon un message diffusé le 1er janvier sur les réseaux sociaux, une femme s'est vu refuser pendant deux heures l'entrée de l'hôpital Gaoxin au motif qu'elle ne disposait pas d'un test de dépistage du coronavirus datant de moins de 48 heures. Une photo la montre assise sur un tabouret en plastique entourée d'une flaque de sang. Selon sa nièce, qui a diffusé le message, la femme possédait bien un test de dépistage, mais qui avait expiré quelques heures plus tôt.

Cette affaire ne semble pas être un cas isolé, plusieurs messages très relayés relatant notamment des heures de voiture pour se rendre dans un autre hôpital. Un homme souffrant d'une crise cardiaque n'aurait ainsi pas pu être sauvé. le directeur des services de santé de la mairie a présenté des excuses lors d'une conférence de presse, expliquant avoir reçu l'ordre d'offrir un dédomagement à la femme victime d'une fausse couche.

12h06 : Bordeaux-OM maintenu en revanche

Ces décisions n'ont pas fini de provoquer la colère en Gironde, puisque la LFP juge en revanche le nombre de cas dans l'effectif bordelais insuffisant pour reporter la rencontre contre l'OM. Bordeaux étudie des recours.



11h52 : Trois matchs de Ligue 2 également reportés

La LFP a également annoncé le report de trois matchs de Ligue 2 suite à des cas positifs dans les effectifs de Niort, Dunkerque et Amiens, qui devaient respectivement jouer contre Caen, le Paris FC et l'AC Ajaccio.

11h45 : Le match Lille-Lorient, prévu samedi, reporté en raison de cas de Covid-19

Après Angers-Sainté, la LFP annule un deuxième match de L1 ce week-end : Lille-Lorient, en raison de 12 cas de Covid-19 au sein de l'effectif lorientais. Au moins, on ne se posera pas la question de la jauge à Pierre Mauroy.

11h38 : Le dîner de la mode Sidaction reporté à juillet

Le dîner de la mode Sidaction, un évènement incontournable au profit de la lutte contre le sida, prévu le 27 janvier pour clôturer la semaine parisienne de la haute couture « se tiendra finalement le 7 juillet » après les défilés haute couture d’été, ont annoncé la Fédération de la Haute Couture et de la Mode et Sidaction dans un communiqué, en raison de la crise sanitaire.

11h26 : Salah Abdeslam « apte » à revenir au procès des attentats du 13 novembre

Son test positif au Covid-19 avait entraîné le report de la reprise du procès des attentats du 13 novembre, dont il est le principal accusé. Remis, Salah Abdeslam va pouvoir revenir assister à l’audience. « M. Salah Abdeslam est apte tant sur le plan médical que sanitaire à assister aux audiences de la cour d’assises, sans mesure spécifique tant sanitaire que médicale à prendre au regard de la maladie infectieuse dont il a été porteur », conclut le rapport d’expertise. 13 jours après l’apparition des symptômes, il souffre encore d’une « asthénie post-infectieuse modérée » qui n’empêche pas sa comparution, et n’est plus contagieux.

11h16 : Plus de 8 millions de tests Covid la semaine du Nouvel An

Près de 8,3 millions de tests de dépistage du Covid-19 ont été réalisés la semaine dernière, soit 20% de plus que le précédent record établi la semaine de Noël, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé. Le record quotidien a également été battu, avec près de 1,9 million de tests le 31 décembre, juste avant le réveillon.

11h04 : Plusieurs cas au MHR

Le club de Montpellier a annoncé jeudi dans un communiqué que plusieurs membres de son effectif et de son encadrement étaient touchés par le Covid-19, à quatre jours du choc de la 15e journée de Top 14 contre le Stade toulousain, dimanche à Toulouse. L'ensemble de l'effectif va se soumettre à de nouveaux tests PCR mais la tenue de ce choc de haut de tableau est menacée.

10h55 : La France lève la quarantaine pour les vaccinés en provenance d’Afrique du Sud

Les voyageurs arrivant en France en provenance d’Afrique du Sud et disposant d’un schéma vaccinal complet ne sont plus soumis à une quarantaine de dix jours, selon un décret publié jeudi. L’Afrique du Sud passant de la catégorie « rouge écarlate » à la catégorie « rouge », la quarantaine de dix jours ne reste obligatoire que pour les voyageurs dont le schéma vaccinal n’est pas complet.

10h33 : L'efficacité des vaccins en un tweet

On dit souvent qu'une image vaut mille mots. Je me demande quand même ce qui pourrait protéger des millers de malades des formes graves par rapport au printemps dernier...



10h23 : Une dizaine de cas positifs au Stade Rochelais

Le club de Top 14 a annoncé qu'une dizaine de joueurs avaient été testés positifs au Covid-19 et se trouvaient déjà l'isolement depuis ce week-end. Le match contre Toulon, décalé à dimanche après-midi par la LNR, était déjà menacé par plusieurs forfaits côté varois, mais le club maritime veut tout mettre en oeuvre pour maintenir la rencontre.

10h15 : L’Enduropale du Touquet reporté à fin février

L’Enduropale du Touquet (Pas-de-Calais), course de moto sur sable initialement prévue du 28 au 30 janvier, est reporté aux 25, 26 et 27 février en raison de l’épidémie de Covid-19, a annoncé la mairie jeudi.

« Face à la cinquième vague, au nombre important de contaminations journalières et suite aux dernières annonces gouvernementales et en accord avec la Préfecture, en responsabilité, nous sommes contraints de reporter le 46e Enduropale du Touquet Pas-de-Calais aux 25, 26 et 27 février 2022 », explique la mairie du Touquet dans un communiqué. « Les pilotes qui souhaitent annuler leur inscription auront jusqu’au 26 janvier pour se faire rembourser à 100 % sur la plateforme Engage sport », ajoute-t-elle.

9h36 : Des rassemblements politiques annulés en Inde

Des rassemblements de campagne électorale ont été annulés jeudi dans le centre de l’Inde face à une soudaine flambée des cas de Covid imputée au variant Omicron, le nombre quotidien de nouvelles contaminations ayant presque triplé en deux jours. L’Inde a recensé au total plus de 90.000 nouveaux cas ces dernières 24 heures. Les foules avaient afflué dans les meetings politiques en vue du scrutin le mois prochain dans l’Uttar Pradesh, l’État le plus peuplé du pays avec plus de 200 millions d’habitants et un bastion important du parti nationaliste hindou au pouvoir, le Bharatiya Janata Party (BJP). « En raison des inquiétudes suscitées par le nombre croissant des cas de Covid, tous (…) les rassemblements du parti ont été annulés », a déclaré Ashok Singh, porte-parole du Congrès, un parti d’opposition.

9h29 : La majorité se paye les Républicains sur le vote du pass vaccinal

28 pour, 24 contre, 22 abstentions. Chez LR, le vote sur le pass vaccinal à l’Assemblée nationale n’a pas été synonyme d’unité. Malgré les appels des poids lourds du parti et de la candidate désignée Valérie Pécresse à signer le texte, les propos d’Emmanuel Macron ont hérissé le poil de certains députés. La majorité présidentielle s’en donne ce matin à cœur joie, critiquant un parti fragmenté. « C’est la chienlit », a estimé Christophe Castaner sur franceinfo, contestant la capacité de Valérie Pécresse à dominer son parti.

9h20 : Djokovic obtient un sursis

Engagé dans un match contre les autorités australiennes pour pouvoir disputer l'Open d'Australie, Djokovic ne sera pas expulsé avant lundi. Après une première audience devant un juge, le numéro un mondial ayant intenté un recours pour contester l'annulation de son visa, une seconde audience est prévue lundi. Entre temps, le Joker va-t-il devoir se la jouer Tom Hanks dans Le Terminal ?

9h07 : « Les primo-vaccinations progressent significativement » depuis l’annonce du pass vaccinal, selon Jean Castex
9h02 : « Nous avons décidé d’ici la fin de ce mois de fournir à tous les personnels enseignants des masques chirurgicaux », annonce Jean Castex


 

8h57 : « La gestion de l’épidémie est compliquée mais on n’est pas comme je l’entends dire dans "absurdiland" »

« La France est le deuxième pays au monde à tester », a poursuivi le Premier ministre, justifiant la stratégie de l’Etat, avant d’ajouter : « La gestion de l’épidémie est compliquée mais on n’est pas comme je l’entends dire dans "absurdiland" ».



« Le système des test est en tension », a reconnu Jean Castex, en raison notamment « d’un manque de bras ».

8h53 : Vers une quatrième dose ? « Dès que nos autorités sanitaires auront dit oui, nous irons »

Interrogé sur une éventuelle quatrième dose, comme en Israël, le Premier ministre a indiqué que « dès que nos autorités sanitaires auront dit oui, nous irons ».



 

8h52 : Le variant Omicron représente « entre 70 et 80 % » des contaminations, selon Jean Castex

Le Premier ministre a également rappelé que le variant Delta est encore largement présent.

8h49 : L’objectif est « de faire peser la contrainte sur les non-vaccinés plutôt que sur ceux qui suivent les règles »
8h46 : « L’objectif c’est de faire vacciner les gens, pas de faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’État »

« L’objectif c’est de faire vacciner les gens, pas de faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’État », a répondu Jean Castex, interrogé sur la vaccination obligatoire.



« La vaccination obligatoire, c’est un outil pas une finalité (…) Ceux qui l’ont fait avaient des taux de vaccination très très bas. Cela leur a permis de progresser, mais pas au niveau ou nous sommes, nous. On va contrôler ça comment ? (…) On a déjà des difficultés à contrôler le pass, on en aurait encore plus à contrôler l’obligation vaccinale », a-t-il ajouté.

8h44 : « Si on est tous citoyens, personne n’emmerdera personne »

Revenant sur les propos d’Emmanuel Macron au Parisien, mardi, qui a dit vouloir « emmerder » les non-vaccinés, Jean Castex a soutenu son patron : « Si on est tous citoyens, personne n’emmerdera personne ».



 

8h38 : « Si vous êtes vacciné, vous avez 20 fois moins de risques d’aller en soins critiques »

« Le sujet majeur, c’est d’être vacciné. Si vous êtes vacciné, vous avez 20 fois moins de risques d’aller en soins critiques, c’est majeur », a poursuivi Jean Castex.



 

8h35 : Jean Castex « se félicite » de l’adoption en première lecture du texte sur le pass vaccinal, « une bonne chose pour la France »

« Permettez même de m’en féliciter. C’est une bonne chose, pas simplement pour le gouvernement, mais pour le pays, pour les Français, pour la lutte contre la pandémie », a ajouté le Premier ministre.

8h30 : Le gouvernement espère « vivement » une adoption du texte sur le pass vaccinal le 15 janvier

Interrogé sur le texte de loi sur le pass vaccinal, le Premier ministre, Jean Castex a indiqué que le gouvernement espérait « vivement » une adoption au « 15 janvier ».



« Il faut que ce texte passe au Sénat, nous espérons qu’il pourra être examiné le plus rapidement possible », a-t-il expliqué au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV/RMC.

8h26 : « Macron instrumentalise cyniquement le Covid »

Interrogé sur les propos d’Emmanuel Macron, ce jeudi au micro de RTL, Eric Zemmour a déclaré qu’il « aimerait bien qu’ils emmerdent d’autres gens, les caïds, les trafiquants de drogue… ». « Macron instrumentalise cyniquement le Covid. Il veut faire du Covid le sujet de la présidentielle pour qu’on ne parle pas de son bilan », a ajouté le candidat à la présidentielle.

8h15 : Jean Castex sera l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC/BFMTV à 8h30

Nous allons suivre son interview en direct.

8h06 : « La lutte contre la pandémie est prioritaire », selon Ursula Von Der Leyen

Invitée de France Inter, Ursula Von Der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a affirmé que « la lutte contre la pandémie est prioritaire » pour l’UE.



« Nous avons donné 1,5 milliard de doses pour l’Afrique », a-t-elle ajouté, rappelant que l’Union allait également apporter une aide d’un milliard pour permettre à ce continent de produire ses propres vaccins.

7h43 : Les enfants de soignants accueillis à l’école même si leur classe est fermée

« Dans les écoles maternelles, élémentaires et primaires et les collèges, en cas de fermeture temporaire de classe ou d’établissement, un accueil est assuré, dans des conditions de nature à prévenir le risque de propagation du virus, pour les enfants âgés de trois à seize ans des personnels de santé indispensables à la gestion de la crise sanitaire », a précisé le gouvernement dans un décret paru au JO ce mercredi.

7h40 : En voulant « emmerder » les non-vaccinés, Emmanuel Macron souhaite « remuer le cocotier »

Dans un entretien accordé au Parisien, mardi soir, le chef de l’Etat a déclaré être décidé à « emmerder » les non-vaccinés « jusqu’au bout » en « limitant pour eux, autant que possible, l’accès aux activités de la vie sociale ». Cette déclaration était-elle calculée ? Quel impact va-t-elle avoir ? Quelle stratégie se cache derrière ? Pour le comprendre, j’ai interrogé Alexandre Eyries, enseignant-chercheur HDR en sciences de l’information et de la communication, spécialisé dans la communication politique, à l’Université de Bourgogne. Vous pouvez retrouver  cette interview juste ici​.

7h35 : La France insoumise dénonce un texte sur le pass vaccinal « dangereux et liberticide »

« 5h30 du matin, la Macronie vote le #PassVacinal, la République du QR code, le contrôle d’une partie population par 1 autre, la mise au ban de millions de nos concitoyens. 0 moyens pour l’hôpital public ! Nous continuerons de nous battre contre ce texte dangereux et liberticide ! », a déclaré Mathilde Panot, la présidente du groupe LFI à l’Assemblée nationale et députée du Val-de-Marne.



 

7h25 : Christophe Castaner souligne « l’esprit de responsabilité » du gouvernement après l’adoption du pass vaccinal

« Nous renforçons les outils qui ont fait leurs preuves, avec un objectif : protéger les Français en faisant peser la contrainte sur ceux qui font le choix de ne pas se faire vacciner. C’est cela, l’esprit de responsabilité », a déclaré Christophe Castaner, le président du groupe LREM à l’Assemblée nationale, sur Twitter après l’adoption du projet de loi sur le pass vaccinal.



 

7h23 : Novak Djokovic dépose un recours contre son expulsion d’Australie

Le numéro un mondial de tennis Novak Djokovic a contesté jeudi en justice la décision des autorités australiennes d’annuler son visa et de l’expulser du pays, nouvel épisode d’une saga qui a viré à l’incident diplomatique. Selon une source judiciaire, un magistrat de Melbourne, Anthony Kelly, devait examiner jeudi à 16 heures (5 heures GMT) la requête du Serbe, retenu par les services d’immigration à Melbourne depuis son arrivée mercredi soir dans l’intention de participer à l’Open d’Australie.

Djokovic était tout sourire pour annoncer son départ pour Melbourne sur son compte Instagram mardi. Mais le Serbe, qui s’était opposé à la vaccination obligatoire et dont le statut vaccinal est inconnu, a finalement déchanté. Son visa a été annulé, les douanes australiennes expliquant que « M. Djokovic n’a pas fourni les éléments appropriés pour entrer en Australie » et que « les ressortissants étrangers qui ne disposent pas d’un visa valide ou dont le visa a été annulé seront placés en détention et expulsés d’Australie ».

7h20 : Le point sur les chiffres épidémiques

Quelque 332.252 nouvelles contaminations au Covid-19 ont été enregistrées mercredi, un nouveau record, tandis que le nombre de malades hospitalisés a continué d’augmenter, notamment dans les services de soins critiques.

Et 66.000 personnes avaient reçu une première dose de vaccin mercredi, un record depuis le 1er octobre, selon Olivier Véran, qui a semblé faire le lien avec la pression exercée par l’exécutif. Quelque « 5 % des patients hospitalisés » disposent de faux pass, a aussi indiqué le ministre. Le projet de loi alourdit les sanctions pour fraude.

7h15 : L’Assemblée nationale adopte en première lecture le projet de loi sur le pass vaccinal

Après trois jours de débats tumultueux, alimentés par des propos controversés d’Emmanuel Macron, prêt à « emmerder » les non-vaccinés, l’Assemblée nationale a adopté jeudi au petit matin en première lecture le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal.

Annoncé mi-décembre par l’exécutif face à l’épidémie galopante de Covid-19, le texte a été approuvé à 5h25 par 214 voix pour, celles de la majorité et d’une partie des LR et du PS. Ils ont été 93 députés à se prononcer contre, dont la gauche de la gauche, le RN, et 3 dissidents LREM. Vingt-sept se sont abstenus. Le projet de loi doit désormais être examiné par le Sénat dominé par la droite en début de semaine prochaine, pour une entrée en vigueur que le gouvernement voulait au 15 janvier mais qui devrait être repoussée de quelques jours.

Bonjour et bienvenue dans ce live !

Qui dit nouvelle journée, dit nouveau live. Comme tous les jours, installez-vous confortablement sur votre ordinateur, votre téléphone ou votre tablette, on vous décrypte toute l’actualité liée à l’épidémie de coronavirus et notamment au variant Omicron. C’est parti !