Coronavirus à Marseille : Le variant Omicron désormais majoritaire

EPIDEMIE L’analyse des eaux usées de la ville réalisée par les marins-pompiers révèle la présence désormais majoritaire du variant Omicron

Alexandre Vella
Surveillance du Covid dans les eaux usées de Marseille.
Surveillance du Covid dans les eaux usées de Marseille. — Alexandre Vella / 20 Minutes

La menace d’une vague croisée Delta-Omicron se précise. L’analyse des eaux usées de la ville réalisée chaque semaine par les marins-pompiers de  Marseille a mis en évidence la présence majoritaire du variant Omicron.

« La circulation du virus est exceptionnelle, les deux épisodes épidémiques sont faiblement décalés avec un pic du variant Delta atteint et une part d’Omicron désormais à 60 % dans les eaux usées. La grippe est aussi présente », notent les marins-pompiers.

Pour l’heure, les patients hospitalisés dans les unités Covid-19 des services marseillais restent essentiellement atteints du variant Delta. Mais avec une telle dynamique, il est prévisible qu’Omicron prenne prochainement le dessus, générant « une vague dans la vague », comme le redoutait Sébastien Debeaumont, directeur général adjoint de l’agence régionale santé Paca.