Coronavirus : Les tests de dépistage en 2021 vont coûter 6 milliards d’euros à l’Etat

FACTURE Le gouvernement avait anticipé un montant de 5,2 milliards d’euros mais, avec le variant Omicron, trente millions de dépistages ont été réalisés sur le seul mois de décembre

20 Minutes avec AFP
— 
Un test rapide antigénique pour détecter le Covid-19.
Un test rapide antigénique pour détecter le Covid-19. — Robert Michael/AP/SIPA

Du fait du recours massif aux dépistages du Covid-19 en décembre, la facture va finalement être plus salée pour le budget de l’Etat. Le gouvernement table ainsi sur un montant, pour les tests, de 6 milliards d’euros pour 2021, a affirmé le ministre du Budget Olivier Dussopt mardi.

« En 2021 nous avions estimé que la campagne de tests coûterait 5,2 milliards d’euros, je pense qu’elle coûtera plutôt 6 milliards à la fin », a détaillé Olivier Dussopt sur BFM Business. Il faut dire que trente millions de dépistages ont été réalisés sur le seul mois de décembre, soit un septième du total des tests depuis le début de la pandémie, a précisé le ministre.

Les tests « sont les meilleurs investissements possibles »

Olivier Dussopt s’est en revanche refusé à confirmer ou infirmer le coût de la facture des tests en décembre pour la Sécurité sociale, le journal Les Echos ayant avancé mardi le chiffre de 1 milliard d’euros. « C’est un ordre de grandeur tout à fait plausible », a tout de même reconnu le ministre, précisant qu’une évaluation du montant définitif est en cours mais qu’il est trop tôt pour donner un chiffre précis.

Les tests PCR et antigéniques effectués gratuitement sont financés par la Sécurité sociale et font l’objet de compensations par l’État. « Ce sont les meilleurs investissements possibles », a encore affirmé Olivier Dussopt, car ils protègent « la santé et la capacité de l’économie à fonctionner ».