Coronavirus en Pays-de-la-Loire : Le volume de contaminations atteint un niveau jamais vu

EPIDEMIE Le taux d'incidence régional a triplé en une seule semaine et avoisine 1.500 cas pour 100.000 habitants. Un test sur six est désormais positif au Covid-19

Frédéric Brenon
— 
Une file d'attente pour un dépistage devant un laboratoire (illustration).
Une file d'attente pour un dépistage devant un laboratoire (illustration). — L.Urman/Sipa
  • Avec le variant Omicron, l'épidémie de coronavirus bat désormais tous les records.
  • Le taux d'incidence et le taux de positivité ont très fortement augmenté en une semaine en Pays-de-la-Loire.
  • Les chiffres d'hospitalisation et de réanimation ne suivent pas cette courbe.

La vague Omicron se propage dans le pays, et les chiffres donnent le tournis. Le volume de contaminations atteint ainsi un niveau jamais vu en  Pays-de-la-Loire, selon les dernières données de l’agence régionale de santé (ARS)  publiées ce mardi soir. Le taux d’incidence régional, qui mesure le nombre de cas positifs par rapport à la taille de la population, s’élève désormais à 1.426 cas pour 100.000 habitants, soit plus du triple de la semaine passée !

Le taux de positivité des nombreux tests effectués en pharmacie ou laboratoires est également grimpé à 16,5 % en Pays-de-la-Loire, niveau comparable au pic de l’automne 2020. Un dépistage sur six pratiqués dans la région s’avère positif au Covid-19.

Sarthe et Loire-Atlantique, départements les plus inquiétants

C’est en Sarthe et en Loire-Atlantique, où les taux d’incidence dépassent 1.500 cas pour 100.000 habitants, que la situation est la plus préoccupante. La Vendée s’en sort un peu mieux que les autres départements des Pays-de-la-Loire, même si son taux d’incidence de 982 cas pour 100.000 habitants constitue également un record depuis le début de la crise sanitaire.

A titre de comparaison, le taux d’incidence national est actuellement estimé à 1.699 cas pour 100.000 habitants, selon les dernières données du site Covidtracker.

Pas de vague à l’hôpital, pour l’instant

Heureusement, le nombre d’hospitalisations n’augmente que légèrement en Pays-de-la-Loire, selon l'ARS. Quelque 573 malades seraient actuellement hospitalisés, alors qu’ils étaient environ 500 il y a quinze jours. Le nombre de personnes soignées en réanimation dans la région serait stable, passant de 101 à 99 en deux semaines. C’est, pour l’instant, inférieur aux vagues précédentes, que ce soit celles de 2021 ou de 2020.

Trente décès supplémentaires ont tout de même été recensés en une semaine en Pays-de-la-Loire et 76 depuis deux semaines. Depuis le début de l’épidémie, plus de 3.100 personnes auraient péri en raison du coronavirus dans la région.